Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Le nazisme toujours à la page
 Est-ce un effet de la montée des populismes ? Les jurés du Goncourt et du Renaudot ont choisi lundi d'attribuer leur prix à deux récits saisissants qui reviennent sur la montée du nazisme pour l'un et la fin misérable d'un des nazis les plus odieux pour l'autre. Le prix Goncourt, la plus prestigieuse récompense littéraire du monde francophone, a été attribué à "L'ordre du jour" (Actes Sud) d'Éric Vuillard pour son récit fulgurant sur l'arrivée au pouvoir d'Hitler, l'Anschluss (l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie, ndlr) et le soutien sans faille des industriels allemands à la machine de guerre nazie. Le prix Renaudot a pour sa part été attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele" (Grasset), un récit hallucinant sur les dernières années du médecin tortionnaire d'Auschwitz, Josef Mengele. "Pour comprendre certaines choses, nous avons besoin du récit", explique Éric Vuillard, 49 ans, écrivain passé maître dans l'art de démystifier, grâce à la littérature, des faits historiques. "La littérature et l'histoire ont toujours eu des rapports endogames", souligne-t-il.  L'écrivain lyonnais n'en est pas à son coup d'essai. Avant "L'ordre du jour", il a publié "14 juillet" (Actes Sud, 2016) où il décortiquait cette journée particulière de la Révolution française en donnant la voix aux sans-voix mais aussi "Conquistadors" (Léo Scheer, 2009) sur la chute de l'empire Inca, "Congo" (Actes Sud, 2012) sur la conquête coloniale ou encore "Tristesse de la terre" (Actes Sud, 2014), récit déchirant sur l'agonie des Indiens d'Amérique du nord. A chaque fois, Vuillard se saisit d'un événement connu et le dissèque en insistant sur des détails atroces ou grotesques mais significatifs.

 

à lire aussi :
Le prix de la culture amazighe décerné à Abdeslam Ahizoune
 Pour sa contribution qualitative dans la promotion de la langue et culture amazighes, le président du directoire de « Maroc Telecom» et ancien membre du conseil...
Villa Australia à la fondation ONA
La Fondation ONA organise le 1er juin 2017 une présentation du roman «Villa Australia» avec Habib Mazini à la Villa des arts de Casablanca. Le roman raconte l’agonie...
L’Ourse et l’écrivain...
 Après «Le tapis rouge», «Amina la chamelle », et «Ainsi parlait Shéhérazade», l’écrivain marocain Mohamed Ouissaden revient...
Journal intime d’un extrémiste
 "Slimane le jardinier des mots" est le premier roman de l’écrivain marocain Azzeddine El Matine, qui vient de paraître aux éditions La Croisée des Chemins, avec...