Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Le nazisme toujours à la page
 Est-ce un effet de la montée des populismes ? Les jurés du Goncourt et du Renaudot ont choisi lundi d'attribuer leur prix à deux récits saisissants qui reviennent sur la montée du nazisme pour l'un et la fin misérable d'un des nazis les plus odieux pour l'autre. Le prix Goncourt, la plus prestigieuse récompense littéraire du monde francophone, a été attribué à "L'ordre du jour" (Actes Sud) d'Éric Vuillard pour son récit fulgurant sur l'arrivée au pouvoir d'Hitler, l'Anschluss (l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie, ndlr) et le soutien sans faille des industriels allemands à la machine de guerre nazie. Le prix Renaudot a pour sa part été attribué à Olivier Guez pour "La disparition de Josef Mengele" (Grasset), un récit hallucinant sur les dernières années du médecin tortionnaire d'Auschwitz, Josef Mengele. "Pour comprendre certaines choses, nous avons besoin du récit", explique Éric Vuillard, 49 ans, écrivain passé maître dans l'art de démystifier, grâce à la littérature, des faits historiques. "La littérature et l'histoire ont toujours eu des rapports endogames", souligne-t-il.  L'écrivain lyonnais n'en est pas à son coup d'essai. Avant "L'ordre du jour", il a publié "14 juillet" (Actes Sud, 2016) où il décortiquait cette journée particulière de la Révolution française en donnant la voix aux sans-voix mais aussi "Conquistadors" (Léo Scheer, 2009) sur la chute de l'empire Inca, "Congo" (Actes Sud, 2012) sur la conquête coloniale ou encore "Tristesse de la terre" (Actes Sud, 2014), récit déchirant sur l'agonie des Indiens d'Amérique du nord. A chaque fois, Vuillard se saisit d'un événement connu et le dissèque en insistant sur des détails atroces ou grotesques mais significatifs.

 

à lire aussi :
Le sourire, tout un art
Le street art est un art éphémère qui permet aux jeunes d'exprimer leurs émotions tout aussi éphémères. Les graffeurs ED et Placebo se sont...
Tafingoult rend hommage à Aziz Chamekh
 Le Festival de Tafingoult (province de Taroudant), dont la cinquième édition est prévue du 19 au 21 juillet, rendra un hommage à la mémoire de feu Aziz...
Yann’sine Jebli, une star est née
C’est un jeune marocain, âgé de 20 ans, Yann’sine Jebli, qui a créé le buzz sur le web ce week-end après sa participation plus que remarquée lors...
« Derb Al Maâguiz », un récit fabuleux
Avec « Derb Al Maâguiz » (le quartier des paresseux), Saïd Chaffaj nous livre une œuvre littéraire sensible et enthousiasmant. Une œuvre, écrite en...