Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Fusillade meurtrière sous les palmiers : Marrakech connection
 Marrakech n’est plus seulement une cité mondialement connue où il fait bon séjourner sous les palmiers. Mondialisation et ouverture obligent, elle est devenue le repaire des mafieux, des trafiquants de drogue et autres escrocs qui viennent y recycler leur argent sale dans divers projets touristiques ou immobiliers.

La victime du Café huppé « la Créme », implanté au cœur du quartier huppé de l’Hivernage, un étudiant en médecine du nom de Hamza Chaib tué d’une balle dans la tête, ne pouvait pas savoir qu’il avait rendez-vous ce 2 novembre en début de soirée avec la mort en s’attablant dans ce café avec un groupe d’amis. Un destin cruel puisque ce n’était pas lui la cible des deux tueurs à gage mais le proprio des lieux qui quelque minutes avant la fusillade était assis à la même table qu’occupera la victime et ses compagnons dont une fille et un garçon seront grièvement touchés par les éclats balles tirées d’un Glock 39 mm. Originaires l’un du Surinam et l’autre de la République dominicaine,  les deux tueurs à gage présumés qui sont naturalisés hollandais ont donc ouvert le feu sur la mauvaise cible avant de prendre la fuite à bord de leur grosse moto Yamaha T-Max et d’être cravatés par les limiers de Abdellatif El Hammouchi.         

Selon des sources proches de l’enquête, le propriétaire du café « La Créme » qui s’appelle Mostafa alias « Mouss » fait partie des nouveau riches de Marrakech.  Grand passionné de voitures de luxe, il serait impliqué dans des affaires de blanchiment et de trafic de drogue.

Le site électronique néerlandais « Misdaadjournalist »  raconte une version un peu différente des faits.  Sous le titre « Meurtre par erreur à Marrakech : le frère de Moes F.  visé », ce support, spécialisé dans les faits divers, rapporte dans son édition du 3 novembre que «la cible n'était pas Moes [le propriétaire de la crémerie], mais son petit frère. Un groupe de personnes fait le vide autour de Mouss depuis un certain temps. Ce meurtre a également été annoncé (…) »

Toujours selon « Misdaadjournalist », « les hitmans » de Marrakech [tueurs à gages], sont des amateurs qui ont paniqué et commencé à tirer dans le tas sans bien prendre le temps d’ identifier leur cible. « Tout le monde sait que Moes est chauve et a le crâne bien lisse, mais les victimes avaient toutes des cheveux sur la tête(…) Moes avait vécu aux Pays-Bas où il possède une boîte de nuit à Zoetermeer [Hollande méridionale] », écrit le journaliste.

Placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête supervisée par la justice, les deux pieds nickelés du crime « ont de nombreux antécédents judiciaires et des liens directs dans des affaires de trafic de drogue, de kidnapping et séquestration d'otages, de demande de rançon, de vol à main armée et de tentative d’homicide volontaire ». Reste maintenant à identifier avec précision le commanditaire de cet assassinat qui a tourné court. Celui-ci serait un baron de la drogue qui purge actuellement une peine de prison aux Pays-Bas. Voilà qui ressemble  à un règlement de comptes entre gangs de la drogue qui commencent à exporter leur guerre au Maroc en utilisant les flingues. Jusqu’ici à l’abri de ce genre de phénomène qui fait rage dans des pays comme la Colombie et le Mexique, le Royaume est-il en train de payer sa  politique d’ouverture tous azimuts ?

à lire aussi :
Les futures blouses blanches malades...
Décidément, le ministre de la Santé, El Haussaine Louardi, a réussi l’exploit de faire l’unanimité contre lui. Après les infirmiers, les...
Une dosette de bakchich pour Hazim
Ses proches et ses amis tombent des nues en apprenant la nouvelle de son arrestation qui a fait l’effet d’une bombe dans le milieu de la santé et de la haute administration au...
Moumni et David
Cette petite histoire s’est déroulée au pays des droits de l’homme où le fait d’exprimer ses opinions est considérée parfois comme un...
Le danger Tanger
Le quartier chaud de Tanger s’appelle Beni Makada. Depuis longtemps, ce dernier, qui concentre exclusion et pauvreté, trafic et délinquance, est un quartier qui évolue...