Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Après le séisme politique, les répliques
 Le séisme politique, en relation avec les ratages du programme de développement d’Al Hoceïma,  qui  a fait récemment plusieurs victimes politiques, provoque des petites répliques au coeur de l’administration. Ça tremble fort… Outre les ministres démis de leurs fonctions et les ex- tombés en disgrâce, 14 hauts responsables pourront être sanctionnés pour des manquements relevés par la Cour des comptes dans la gestion du dossier d’Al Hoceima, Phare de la Méditerranée. Pour le moment,  deux têtes au sein du ministère de l’Habitat et de la Politique de la Ville sont tombées.

Il s’agit de FatnaChihab, secrétaire général du ministère, Ahmed Daoudi, directeur de l’Habitat au sein du même département. Le travail de reconstruction s’annonce colossal pour ce ministère dont le patron, Nabil Benabdallah, a vu le sol  se dérober sous ses pieds en apprenant la nouvelle de sa destitution. Cruel destin! A qui le tour ? Les rumeurs vont bon train, mais certaines se recoupent. D’après quelques indiscrétions, plusieurs autres hauts responsables impliqués  dans le programme d’Al Hoceïma  sont sur un siège éjectable.  Dans le viseur,  Mohammed Lotfi M’Rini, secrétaire général au ministère de la Culture, NourredineBoutayeb, en sa qualité d’ex-gouverneur de la ville d’Al Hoceima, Mohamed Yacoubi, wali de la Région Tétouan-Al Hoceima et Mounir Bouyoussfi, directeur de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord. Les répliques du séisme politique autour du projet Al Hoceima, Phare de la Méditerrannée pourraient également concerner des délégués régionaux des départements incriminés et toucher au-delà tout responsable qui directement ou non  a contribué à l’enlisement des projets initiés par le souverain. D’après des sources proches du dossier,  le ministère de l’Intérieur et celui des Finances ont déjà diligenté des commissions d’enquête sur un certain nombre de chantiers qui ont accusé des retards injustifiés.

AbdelaliDarif Alaoui

à lire aussi :
Droit de vote pour les prisonniers
Un collectif d’association composé du réseau Agraw pour le co-développement en partenariat avec l’ordre des avocats de Nador, l’association du Rif pour les...
L’OCP offre son expertise agricole aux Tunisiens
 Adapté à la nature saumâtre des eaux souterraines et à la texture des sols de Foum El Oued, le projet pilote de développement agricole intégré du...
La télévision, une maladie mortelle ?
On savait depuis toujours que la télévision nous abrutit l’esprit. Mais on ne savait pas qu’elle risque aussi de nuire à notre santé. Après...
Une grosse machine à blanchir l’argent du cannabis tombe en France
 Moins de deux semaines après le démantèlement par les autorités marocaines d’un vaste réseau international de trafic de cocaïne, la Direction...