Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
Mohand Laenser : Vive le mouvement en marche arrière !
 Une équipe du Canard a été reçue par  Mohand Laenser  dans son bureau de président de la région Meknès-Fès où aucun dossier n’est visible.

Je n’en vois pas des dossiers sur votre bureau.  Rien à gérer comme président de région?

Si. Mais moi j’ai appris depuis toujours à ne gérer que le temps qui est mon vrai allié. 

Le MP est le parti qui a payé le plus lourd tribut à la sanction royale…Comment expliquez-vous cela ?

Il faut d’abord préciser que je ne peux pas répondre de la destitution des deux ministres en exercice pour la simple raison qu’ils ne sont pas des MP de souche.

Ils sont alors quoi ?

Ce sont d’excellents parachutés que le MP ne connaît ni de Halima ni de Mohand mais que nous étions tout contents d’accueillir au sein de notre formation de plus en plus impopulaire.

 Alors ?

Le MP ne se sent nullement concerné ou affecté par  le limogeage de Mohamed Hassad et de Larbi Bencheikh. C’est pour cela que nous avons décidé de rester au gouvernement et de présenter des candidats de remplacement…

De la même qualité de Lahcen Haddad, LahcenSekkouri et Hakima El Haité ?

Ne me parlez plus de ces énergumènes que notre grand souverain  a déchu de sa bénédiction. Je tiens à préciser que Haddad est devenu le problème de l’Istiqlal qu’il a rejoint  quelques mois avant les dernières législatives après s’être débarrassé de son parti d’origine. Cela fait un disgracié de moins. Quant à El Haité et Sekkouri, je reconnais que ce sont de mauvaises pioches qui par leur incompétence ont jeté l’opprobre sur notre mouvement…

Ils ne sont pas les seuls. Il y’avait avant eux Mohamed Ouzzine et Abdelaadim El Guerrouj…

C’est cela, le MP,  un mouvement où ça bouge constamment en défrayant la chronique. L’inertie n’est pas dans l’ADN du mouvement.

Vous n’avez pas l’intention de revenir au gouvernement ?

Moi. Jamais de la vie. Après le dernier coup de grâce royal assené à plusieurs carrières ministérielles, je suis conforté plus que jamais dans mon choix de troquer le gouvernement contre la chefferie de la région. Je me suis vivement félicité d’avoir anticipé le coup et choisi la vraie planque qui ne me procure que du bonheur.

Vous ne craignez pas d’être victime d’un limogeage ?

Aucunement pour la simple raison que je suis anti-initiative pas essence et par tempérament.  

Faire expédier le MP dans l’opposition est-il envisageable pour vous ?

Vous savez, je suis le doyen des chefs politiques : plus de 30 ans au compteur comme patron du MP. Un vrai exploit. J’estime avoir fait une carrière riche et enrichissante sans faire ni des vagues ni des étincelles. A mon successeur Mohamed Hassad injustement maudit, je laisse un mouvement en marche arrière que seule la ministérialité peut faire vibrer.

Saliha TOUMI

à lire aussi :
Nizar Baraka : Ma tente à l’Istiqlal…
 Une équipe du Canard a été reçue par le nouveau sous-chef de l’Istiqlal Nizar Baraka qui eu la délicatesse de commenter sa victoire...
Ban Ki-Moon : "Je suis le secrétaire général honni"
Une équipe du Canard a reçu le secrétaire général de l’ONU sous une tente dressée devant l’entrée du siège des Nations-Unies...
Rachid Talbi Alami : Je ne suis plus hors jeu
 Une équipe du Canard a été reçue par le ministre de la Jeunesse et des Sports au sortir de la séance du tirage au sort du mondial de Russie. Quel cruel...
Mohamed Fizazi : Pas un homme de lettres, je suis un homme de lit
 Le prédicateur de Tanger Mohamed Fizazi reçoit une équipe du Canard au siège de son association qu’il a transformée en garderie pour jolies filles. Qui...