Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Prix littéraires : Les surprises des sélections…
 Des auteurs omniprésents comme Alice Zeniter ou Philippe Jaenada, ou l'encore peu connu François-Henri Désérable, seul écrivain en lice pour tous les prix: les sélections des prix d'automne se concentrent sur une poignée de noms, oubliant les populaires Amélie Nothomb ou SorjChalandon. A seulement 30 ans, François-Henri Désérable est le seul écrivain à faire l'unanimité des jurys. L'auteur d'"Un certain M. Piekielny" (Gallimard), son troisième livre, se retrouve dans toutes les sélections. Enquête littéraire sur la trace d'un personnage de Romain Gary (M. Piekielny) qui apparaît dans son autobiographie "La promesse de l'aube", le roman de François Henri Désérable est d'abord un bonheur de lecture. Faussement nonchalant, souvent drôle (attention aux chausse-trapes!), ce roman des faux-semblants évoque aussi une terrible réalité (la vérité dans un roman truffé de mensonges): la disparition des juifs de Vilnius. Déjà prix littéraire du journal Le Monde, lauréate du prix des libraires de Nancy, Alice Zeniter, 31 ans, a retenu l'attention de tous les jurys à l'exception de celui du Médicis pour "L'art de perdre" (Flammarion). Comme elle, Philippe Jaenada ("La serpe", Julliard), la jeune Algérienne KaoutherAdimi ("Nos richesses", Seuil), Brigitte Giraud ("Un loup pour l'homme", Flammarion), Olivier Guez ("La disparition de Josef Mengele", Grasset) et Yannick Haenel ("Tiens ferme ta couronne", Gallimard) se retrouvent dans trois sélections sur quatre. Puis, il y a les révélations surtout que la rentrée littéraire a apporté sur les étals 390 romans français dont 81 premiers romans. Les jurys des grands prix littéraires n'ont pas été tendres avec les primo-romanciers. Le plus prestigieux d'entre tous, le jury du Goncourt n'en a ainsi sélectionné aucun. Sans doute un des romans les plus originaux de cette rentrée, "Fief" (Seuil) de David Lopez a heureusement été remarqué par le Renaudot et le Médicis. Les dames du Femina ont retenu Jean-Baptiste Andrea ("Ma reine", L'iconoclaste), livre déjà primé par le prix Envoyé par La Poste. Célèbre mais nouvelle venue dans le monde littéraire (même si son compagnon Simon Liberati lui avait consacré un roman, "Eva", il y a deux ans), Eva Ionesco a été sélectionnée par le Renaudot pour "Innocence" (Grasset). Le Médicis a retenu quant à lui "Grand frère" (Philippe Rey), le premier et incisif roman de MahirGuven, né à Nantes il y a 31 ans de parents turco-kurdes réfugiés en France. Et les repêchés. Comme si les livres de la rentrée n'étaient pas assez nombreux, les jurys sont allés rechercher des livres sortis au début de l'année ou au printemps. C'est ainsi qu'Eric Vuillard dont le récit "L'ordre du jour" (Actes Sud) est sorti en mai se retrouve dans les sélections du Goncourt et du Femina. Le Médicis a repêché deux romans de la rentrée d'hiver: "Sans Véronique" (Gallimard) d'Arthur Dreyfus et "Avant que les ombres s'effacent" (Sabine Wespieser) de l'écrivain haïtien Louis-Philippe Dalembert.

à lire aussi :
Attijariwafa bank au service de l’art
La Fondation Attijariwafa bank a remis à niveau l’ancien espace d’art du siège Hassan II en y déployant une exposition de photographies d’objets d’art...
Festival Gnaoua, une magie renouvelée
20 ans d’amour célébré dans l’amour, c’est ce qu’a proposé la 20e édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde du 29 juin jusqu’au...
Miloud Labied ou l’Art de l'Ellipse
 Le musée de Bank Al-Maghrib abrite, jusqu'au 31 mars 2018, l'exposition "Un art magistral de l'ellipse", en hommage à l'artiste peinte feu Miloud Labied. Une cinquantaine...
Adios «Gabo» !
 Affectueusement surnommé «Gabo» dans toute l'Amérique latine, le Colombien Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel de littérature 1982, l'un des plus grands...