Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Un Marocain gagne le prix littéraire «Une mer de mots»
 Le jeune écrivain marocain Salim Bouazzati a remporté le premier prix de l’édition 2017 du concours litté- raire «Une mer de mots» de l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et de la Fondation Anna Lindh. Salim Bouazzati (22 ans) s’est adjugé le premier prix de ce concours littéraire pour son œuvre «Loaf of bread» (Une miche de pain) qui relate l’histoire de dé- sespoir d’un jeune émigré dans le préside occupé de Mellilia, indique mardi un communiqué de l’IEMed. Le roman de Bouazzati a été choisi parmi les 225 ouvrages ayant pris part à l’appel à candidatures pour les jeunes écrivains des pays méditerranéens lancé dans le cadre de la 10e édition du concours littéraire "Une mer de mots". Le deuxième prix de ce concours a été attribué au jeune écrivain jordanien Omar Hussein Al Othman pour son roman "Life is like a box of Chocolates" (La vie est comme une boit de chocolat), alors que le troisième a été accordé à l’écrivain italien Giulio Pitroso pour son ouvrage "Pizza Kebab". Un total de 15 textes de jeunes écrivains des pays du pourtour mé- diterranéen ont été sélectionnés pour la phase finale de l’édition 2017 du concours littéraire "Une mer de mots". Pour cette nouvelle édition, le thème retenu était "Jeunes, stéréotypes et radicalisation". A travers cette thématique, les organisateurs voulaient mettre les jeunes à l’honneur et faire en sorte que ce soit eux qui expliquent leurs expériences à partir de la perception qu’ils ont d’eux-mêmes et de la manière dont la société leur impose tout un ensemble de stéréotypes. Lancé en 2008 par l’IEMed et la Fondation Anna Lindh, le concours littéraire "Une mer de mots" est ouvert aux jeunes écrivains âgés de 18 à 30 ans des 43 pays de la région euro-méditerranéenne. L’objectif de cette initiative est de contribuer à la promotion du dialogue entre les peuples et à l’échange de connaissances et de vécus entre les différentes traditions locales et internationales.

à lire aussi :
Bilqiss, le journal d’une condamnée
Après son roman à grand succès "Confidences à Allah", l’écrivaine franco-marocaine Saphia Azzeddine revient avec une nouvelle fiction déjà...
Les caricaturistes marocains se regroupent
C'est dans la ville de Mohammedia, au foyer des jeunes d'Ibn Khaldoun que Moroccan Association of Cartoon  (MAC) a été créée le 14 avril 2018 avec comme...
Festival FICA : L'art et la manière
L'Association WAZ, en partenariat avec le Canard Libéré ont organisé du 4 au 6 mai 2018 à Agadir la deuxième édition du Festival international de la...
BP récompense de jeunes entrepreneurs MRE
Quatre jeunes MRE ont été primés le 30 mars dernier par la Banque Populaire au terme d’un concours destiné au Marocains du monde.  « Mon Projet B »...