Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Un Marocain gagne le prix littéraire «Une mer de mots»
 Le jeune écrivain marocain Salim Bouazzati a remporté le premier prix de l’édition 2017 du concours litté- raire «Une mer de mots» de l’Institut européen de la Méditerranée (IEMed) et de la Fondation Anna Lindh. Salim Bouazzati (22 ans) s’est adjugé le premier prix de ce concours littéraire pour son œuvre «Loaf of bread» (Une miche de pain) qui relate l’histoire de dé- sespoir d’un jeune émigré dans le préside occupé de Mellilia, indique mardi un communiqué de l’IEMed. Le roman de Bouazzati a été choisi parmi les 225 ouvrages ayant pris part à l’appel à candidatures pour les jeunes écrivains des pays méditerranéens lancé dans le cadre de la 10e édition du concours littéraire "Une mer de mots". Le deuxième prix de ce concours a été attribué au jeune écrivain jordanien Omar Hussein Al Othman pour son roman "Life is like a box of Chocolates" (La vie est comme une boit de chocolat), alors que le troisième a été accordé à l’écrivain italien Giulio Pitroso pour son ouvrage "Pizza Kebab". Un total de 15 textes de jeunes écrivains des pays du pourtour mé- diterranéen ont été sélectionnés pour la phase finale de l’édition 2017 du concours littéraire "Une mer de mots". Pour cette nouvelle édition, le thème retenu était "Jeunes, stéréotypes et radicalisation". A travers cette thématique, les organisateurs voulaient mettre les jeunes à l’honneur et faire en sorte que ce soit eux qui expliquent leurs expériences à partir de la perception qu’ils ont d’eux-mêmes et de la manière dont la société leur impose tout un ensemble de stéréotypes. Lancé en 2008 par l’IEMed et la Fondation Anna Lindh, le concours littéraire "Une mer de mots" est ouvert aux jeunes écrivains âgés de 18 à 30 ans des 43 pays de la région euro-méditerranéenne. L’objectif de cette initiative est de contribuer à la promotion du dialogue entre les peuples et à l’échange de connaissances et de vécus entre les différentes traditions locales et internationales.

à lire aussi :
Jacques Majorelle vu par Chantal Destrez
 «Dans ces rues, le soir, et dans ces souks, le maxillaire contracté et les yeux brillants, je reste ivre et frémissant, délirant sous la douceur des formes qui...
L’Afrique décontractée
 27 humoristes du Maroc et d'Afrique réunissent leur talent pour la première édition du festival itinérant "Afrique du rire", unique sur le continent, et qui...
Prix littéraires : Les surprises des sélections…
 Des auteurs omniprésents comme Alice Zeniter ou Philippe Jaenada, ou l'encore peu connu François-Henri Désérable, seul écrivain en lice pour tous les prix:...
Le prix de la culture amazighe décerné à Abdeslam Ahizoune
 Pour sa contribution qualitative dans la promotion de la langue et culture amazighes, le président du directoire de « Maroc Telecom» et ancien membre du conseil...