Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Les victimes de la pastèque
 La pastèque a fait ses premières victimes à Zagora suite à l’éclatement d’une révolte de la soif qui a dégé- néré en affrontements avec les forces de l’ordre, émaillées d’actes de vandalisme. Résultat : Une vingtaine de jeunes arrêtés et déférés devant la justice. Les manifestants sont descendus le 8 octobre dans la rue pour protester contre les coupures récurrentes d’eau potable dans la région qui ont transformé leur quotidien déjà très pénible en enfer. Ce stress hydrique était prévisible à cause de la culture de la pastèque qui depuis quelques années fait fureur à Zagora et d’autres zones avoisinantes comme Tata. Or, cultiver ici ce fruit de saison, très gourmand en eau, est une pure folie en raison du climat dé- sertique de ces contrées oasiennes du sud caractérisé par la faiblesse de la pluviométrie. Ce n’est pas par hasard d’ailleurs que l’arbre fruiter le plus adapté est le palmier-dattier réputé peu consommateur d’eau et résistant à la chaleur. Mais curieusement, les autorités locales et agricoles ont fermé les yeux sur cette culture étrangère à l’agriculture vivrière locale. Ce qui a conduit à la surexploitation de la nappe phréatique et à l’assèchement des points d’eau dans plusieurs douars et villages. La culture de la pastèque a été organisée paraît-il par certains gros bonnets de l’agriculture de Sebt Al Gardane (Taroudant) qui se sont repliés sur Zagora, chassés de cette région par la rareté de l’eau entraînée par le pompage intensif jusqu’aux eaux profondes censées constituer des réserves de sécurité et donc ne devaient pas être touchées. Le melon d’eau a vraiment un goût amer et sec…

à lire aussi :
Les transferts des MRE en hausse
Malgré la crise économique, les Marocains du monde continuent de transférer leurs économies vers le pays d’origine. Entre le début de l’année et...
Un corbeau au Mouvement Populaire
Un joli corbeau politique est en passe d’être débusqué. En cours d’identification grâce à son adresse IP, cette belle prise risque de se faire couper les...
Le musée Maroc Telecom s’ouvre au public
 Le Musée Maroc Telecom des Télécommunications, installé dans la nouvelle tour de l’opérateur historique, organise une semaine...
Les vacheries de Benkirane
Lors d’un meeting du PJD animé dimanche 25 mai à Agouray dans la province d’El Hajeb, Abdelilah Bernkirane a demandé clairement au public de boycotter les produits de...