Dernière minute ...
Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Honoraires sup pour Bajaber
L’Union des consuls honoraires accré- dités au Maroc (UHCM) dont il est le secrétaire général, c’est le nouveau filon déniché par le magnifique Ali Bajaber pour exister de nouveau après avoir longtemps disparu des radars pour cause d’une sérieuse traversée du désert. Installée depuis des années au Maroc où il a fait sa vie, l’homme d’origine saoudo-yéménite, qui s’est fâché grave avec un autre drôle d’oiseau qui n’est autre que son compatriote et ex-associé Mohamed Ba-amer (le fossoyeur de la Samir), avait été en effet à l’origine de la création en 2002 du « Club des investisseurs arabes ». Censé contribuer à renforcer la coopération économique entre le Royaume et les pays du Moyen-Orient en rapprochant les hommes d’affaires des deux parties, cette coquille vide a fait long feu après avoir été opportunément utilisée comme une carte de visite par son promoteur pour se construire un réseau solide dans le monde des décideurs économiques et politique national. Mais des investissements arabes comme tout le monde sait, le Maroc n’a vu que les promesses de plusieurs milliards de dollars sous forme d’effets d’annonce spectaculaires. Mais ce n’est pas grave. Bajaber, qui possède le charme des grands hâbleurs, revient cette fois à la charge par le biais de la diplomatie honorifique avec le projet de faire organiser le premier congrès des consuls honoraires du monde arabe qui ambitionne de mettre de nouveau en relation les forces de l’argent de la Oumma. Lui-même consul honoraire du Kenya et entrepreneur laborieux avec les sous des autres, le Bajaber ne désespère pas, quitte à faire des honoraires sup…
 
 

à lire aussi :
Un Derham qui ne vaut pas un saoul...
La vidéo, qui a circulé à grande échelle, a fait à la fois rire et scandaliser les internautes. On y voit un jeune en état...
Etouffer à Webhelp
Connaissez Webhelp ? C’est ce centre d’appel français installé au Maroc dont les téléopé- rateurs de son antenne de Fès ont failli être...
Le maire de Marrakech se fait rouler dans le riz
Le maire PJD de Marrakech était à la peine pour trouver les mots appropriés, ce lundi 13 mars, pour justifier lors d’un point de presse l’évaporation de la...
Le frein M’dina bus
Carrément mise sur les jantes depuis ces trois dernières années par une gestion chaotique, la société de transport urbain de Casablanca M’dina Bus n’en...