Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Cet étrange Hangar
Après son premier roman, Mounir Serhani, écrivain poète et traducteur marocain, publie Le Hangar chez ORION éditions, juin 2017. Il s’agit d’un roman sur et pour l’art et les artistes surtout ceux dignes de ce statut. Ce texte écrit à même le Beau met en scène un personnage extrêmement mégalomane et cynique qui exerce le métier du collectionner des œuvres d’art. Toute la vie de ce collectionneur se résume en un mot, un maître mot : la Toile. Il adule ses toiles, se consume devant ses œuvres et meurt en les défendant. Le texte de couverture signé Jean François Clément nous invite à lire Le Hangar sous le signe du désenchantement: «Imaginez que vous rencontriez soudain (à Rabat ou ailleurs) un collectionneur d’art, non pas un galeriste qui espère vendre tout ce qu’il montre, mais bien un collectionneur obsessionnel. Tout va bien pour lui. Tout le monde admire cet homme. Sauf peut-être quelques personnes qui le connaissent particulièrement, à commencer par lui-même. Ce roman pose des questions essentielles : existe-t-il vraiment un marché de l’art ? Quels liens entretiennent exactement entre eux ses acteurs, artistes, galeristes, marchands d’enchères et collectionneurs ? Qu’arrive-t-il quand on se réveille des illusions qui se développent dans le cadre de ce marché très particulier situé en limite du champ de l’art? Pour répondre à quelques-unes de ces questions, il est urgent de lire ce livre, nécessaire cure de désintoxication. » Ce roman paru chez Orion édition est le deuxième livre édite de cette nouvelle maison qui consacre la littérature et les écrivains au Maroc. Le tableau de couverture est l’œuvre de l’artiste peintre karim Marrakchi, l’arbre taureau qui dit littéralement le personnage monstre du hangar. 

à lire aussi :
«Les Marocains» de Jouiti, roman de l’année
Le ministère de la Culture vient de dévoiler la liste des gagnants du Prix du Maroc du livre pour l'année 2017, qui comprend six catégories. Ainsi, le Prix de la...
Le nazisme toujours à la page
 Est-ce un effet de la montée des populismes ? Les jurés du Goncourt et du Renaudot ont choisi lundi d'attribuer leur prix à deux récits saisissants qui reviennent...
Le sourire, tout un art
Le street art est un art éphémère qui permet aux jeunes d'exprimer leurs émotions tout aussi éphémères. Les graffeurs ED et Placebo se sont...
Tafingoult rend hommage à Aziz Chamekh
 Le Festival de Tafingoult (province de Taroudant), dont la cinquième édition est prévue du 19 au 21 juillet, rendra un hommage à la mémoire de feu Aziz...