Dernière minute ...
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Des clients de la Société Générale Maroc délestés de 2000 DH, la direction parle d’erreur technique Selon l'Office des changes, au 30/06/17, le flux des IDE est en hausse mais  le déficit commercial s'aggrave Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Satan à Beni Mellal
Pour une fois la baraka a souri à une enfant de 8 ans qui a failli connaître un sort dramatique à Beni Mellal. Dans la matinée du dimanche 9 juillet, les résidents du quartier Assamet se sont réveillés aux appels au secours de la fillette. Après avoir écouté le récit de cette dernière à travers la porte verrouillée à double tour, ils ont alerté la police qui a accouru sur les lieux pour délivrer la pauvre enfant et mettre la main sur son ravisseur. Après enquête, il s’est avéré que la victime, qui venait d’arriver au Maroc en compagnie de ses parents vivant en Italie avait été portée disparue quatre jours auparavant. L’homme qui l’a séquestrée, un individu trouble, surnommé l’Ogre « l'ghoul » est passé à table, avouant avoir commis son méfait sur instigation d’un groupe de chasseurs de trésor qui voulait utiliser cette enfant au profil particulier pour un sacrifice humain censé ouvrir les portes d’un magot enfoui dans un cimetière de la région. L’histoire prêterait à sourire si des dizaines d’enfants ne disparaissaient pas au Maroc dans des conditions similaires, victimes de pratiques sataniques. Les rapts et les disparitions mystérieuses d’enfants dans plusieurs régions du pays suscitent beaucoup d’interrogations sur ce phénomène qui a pris des dimensions alarmantes et la psychose a gagné nombre de familles dans plusieurs régions reculées du royaume. On parle d’assassinats d’enfants utilisés dans des rituels de charlatanisme pour exhumer des trésors anciens pré- tendument enfouis sous terre depuis des siècles. Selon les différentes affaires traités par la police, les enfants qu’on appelle les « Zouhris » sont enlevés pour leurs particularités physiques et revendus à des prix excessivement élevés, qui vont jusqu’à 500 000 DH par enfant à des sorciers qui les sacrifient comme des moutons pour déterrer des trésors supposés être défendus farouchement par une armée de génies (jnoun). Des trésors qu’ils n’acceptaient de libérer que contre une offrande humaine…Vous avez dit modernité ?
 
 

à lire aussi :
Satan à Beni Mellal
Pour une fois la baraka a souri à une enfant de 8 ans qui a failli connaître un sort dramatique à Beni Mellal. Dans la matinée du dimanche 9 juillet, les résidents...
Dopage : Les marocains champions du monde
The Telegraph a affirmé détenir une liste de 225 d’athlètes qui ont fourni des échantillons sanguins "douteux" lors de contrôles anti-dopage entre 2006 et...
Trafic de sable à Kabila
Les touristes ne sont pas les seuls à aimer fréquenter les plages. Les fournisseurs en matériaux de construction sont de plus en plus tentés, mais en cachette, d'aller...
L’ONDA dans le brouillard
Une série de vols de Royal Air Maroc ont été, annulés, décalés ou déroutés le 3 et 4 avril derniers sur d’autres aéroports,...