Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
La maison fait discrédit
La mairie de Casablanca a retiré de l'odre du jour de sa session de mai dernier l'examen de la demande du CDM d’abandonner son projet immobilier à Casablanca dont il était question depuis le début des années 90.
 
L es travaux du nouveau siège du Crédit du Maroc (CDM) qui devaient être lancés en même temps que ceux d’autres bâtiments il y a près d’un quart de siècle sur l’emplacement des anciennes arènes de Casablanca (Angle bd d’Anfa et rue de Aïn Harrouda) n’est toujours pas sorti de l’ornière. de rebondissements en rebondissements, ce gigantesque chantier, qui devait aboutir finalement en 2015, est en train de tourner à la farce. Le dernier épisode en date de cette arlésienne s’est déroulé à la mairie de Casablanca. Contre toute attente, le projet mort-né a été retiré de l’ordre du jour de la session de mai dernier alors que le CdM souhaitait que la mairie de Casablanca examine sa demande de résilier la convention signée entre la Société immobilière financière marocaine (SIFIM), filiale détenue par la banque à hauteur à 66 %, et la mairie. Selon une source proche du dossier, les dirigeants de CdM ne seraient plus emballés par la version initiale du projet et préfèrent spéculer désormais sur le terrain d’une superficie de près d'un hectare qui vaut aujourd’hui plusieurs milliards dans une zone où le mètre carré oscille entre 25.000 et 30.000 DH. De quoi faire saliver les actionnaires de la banque... Le revirement du CdM est d’autant plus curieux que cette convention était signée en 2012 dans le cadre d’un deal win-win avec la ville définissant le cadre juridique des engagements des deux parties. En vertu de ce contrat, la SIFIM s’est vu accorder une dérogation pour des permis de construire pour des immeubles de bureaux de 25 étages, un hôtel de 22 étages et des logements résidentiels sur 11 étages.
 
Tribulations
 
En contrepartie, la filiale de la banque « s’engageait à construire, au profit de la commune urbaine de Casablanca, un parking sur trois sous-sols et à aménager, puis entretenir, un jardin en surface.» Cette réalisation d’envergure était de nature à transformer le quartier Racine en valorisant tout son bâti. Du coup, le grand projet immobilier «Casa Arènes» de 24 000 m2 q (Maître d’ouvrage: Elizabeth & Christian de Portzamparc, Rachid Andaloussi & Faycal Sentissi) que certaines sources évaluent à 1,5 milliard de DH tombe à l’eau. Si l’importance du projet qui requiert de solides partenaires - surtout que le CdM affiche depuis ces 5 dernières années une petite forme financière - pourrait être pour quelque chose dans les tribulations de CDM sur ce dossier, il n’en est pas l’unique facteur. d’abord parce que le partenariat de base entre le CdM et le groupe Alliances n’a pas a été respecté par la banque. Initialement, la filiale marocaine du Crédit Agricole s’est engagée à contribuer avec le terrain qu’elle a acheté en 1988 et qui jusqu’à 1971 (au lendemain du putsch militaire de Skhirat), accueillait des spectacles de corrida et de musique. En échange, Alliances devrait prendre en charge la construction du siège de 9500 m2 et le reste des bâtiments. Mais le CdM procède entretemps à la cession du foncier à sa filiale pour s’occuper des travaux de revalorisation. De ce changement naîtra un nouveau deal arrêté d’un commun accord en vertu duquel le CDM se charge lui-même de la construction de son siège sur une partie du terrain, tandis que Alliances s’occupe du reste du chantier sur la deuxième partie devant lui revenir. Ce partenariat était attrayant pour CdM car devant lui procurer, grâce à la vente d’une partie du terrain au groupe immobilier de Alami Lazraq, une bonne partie de l’argent devant lui permettre de faire construire son nouveau siège social (l’actuel étant situé Passage SUMICA au Boulevard Mohamed V). Drôle de fin pour le plus projet de Casablanca resté figé au stade de maquette. Crédit du Maroc a-t-elle encore du crédit ?
 
 
Ahmed ZOUBAIR

à lire aussi :
Al Amoudi, le nouveau saigneur d'Ethiopie
Le compte à rebours a-t-il commencé pour Cheikh Mohamed hussein Al Amoudi? Après avoir plombé l’avenir de la Samir qui cherche désespéré- ment...
Chez Volkswagen, le client est rien
Ce n’est pas uniquement chez Fiat ou Peugeot que le service après vente est une vraie galère. Même chez des concessionnaires réputés être aux petits...
Comment Free distille son Niel au Maroc
 L’émission de France 2 consacrée aux centres d’appel du groupe Iliad Free en France et au Maroc a révélé par le texte, l’image et les...
Casablanca fait peur
L’insécurité a atteint des proportions inquiétantes dans certains quartiers de Casablanca. Aucun secteur n’est désormais épargné. Les habitants...