Dernière minute ...
Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le ministère des affaires étrangères marocain annonce jeudi 29/6 l'arrestation par la police hollandaise de l'ex parlementaire en fuite Said Chaou Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu Internet : Le Maroc in, l’Algérie out La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Qui a peur d’Al Jazeera ?
Alors que des pressions énormes se font exercer sur le Qatar pour accepter- entre autres conditions surréalistes de ses voisins- la fermeture définitive de la chaîne Al Jazeera, la direction de sa consoeur saoudienne MBC a été chargée de rouvrir les bureaux qu’elle a fermés dans nombre de pays arabes et de revoir son cahier de charges de manière à occuper le vide que laisserait la disparition de la télé qatarie. Visiblement, cette dernière dérange les régimes qui exigent noir sur blanc sa disparition. L’objectif inavoué de cette demande est-il de museler ce média qui affiche une liberté de ton qui tranche avec un paysage médiatique arabe sclérosé et rigoureusement censuré ? Ceux qui réclament sa mort ne l’entendent pas de cette oreille. Ils reprochent à cette télé sa ligne éditoriale alignée sur la politique étrangère du Qatar qui elle-même ne leur plaît pas. Al Jazeera relais de la diplomatie de la famille régnante des Al Thani et son porte-voix à l’étranger ? Fondée en 1996 par le cheikh hamad ben Khalifa Al Thani, Al Jazeera a toujours représenté un facteur de conflit majeur entre le Qatar et ses grands frères-ennemis. Lors de la crise de 2014 entre le Qatar et ses voisins, le cas de cette télé avait été posé notamment à cause entre autres de l’émission de cheikh Qaradaoui, ce dignitaire des Frères musulmans qui s’employait à dénoncer les contradictions des régimes arabes. Mais force est de constater que Al Jazeera a beaucoup perdu de son prestige ces dernières années, devenant de moins en moins la télé-phare du monde arabe qu’il était pendant les premières années de son avènement. La politique s’en est mêlée et les révoltes arabes, notamment syrienne ont montré que l’indépendance du journalisme arabe a ses limites. Mais il n’en reste pas moins que Al Jazeera a été copiée mais jamais égalée. A cet effet, la création en 2003 de la chaîne Al Arabiya par les Saoudiens pour contrer son influence n’a pas été concluante. Tirant la conclusion de leur incapacité à créer un média réellement concurrent pour des raisons essentiellement politiques, les frères-ennemis de doha ont compris que leur réussite passe par la disparition pure et simple de Al Jazeera.
 
 

à lire aussi :
Février chez Moulay Hafid
Le journalisme mène à tout à condition d’en sortir. Sauf que Christophe Février n’est ni journaliste, ni chroniqueur et encore moins patron de presse. Le...
e-Cocaïne à Casablanca
Les éléments de la police judiciaire du district d'Ain Chock (Casablanca) ont réussi à mettre hors d'état de nuire de présumés membres d'un...
Tartufferie à Marrakech
C’est une histoire loufoque qui prêterait à rire si le sujet n’était pas sérieux. Deux salafistes barbus à souhait appartenant à deux...
Tanger, le spectacle est ailleurs
C’est un peu le mantra de tous les responsables de la culture dans ce pays : « les Marocains privilégieraient la bonne chair au détriment de la culture». Très...