Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Macron largue les centristes
Le retour en grâce n'aura pas duré. Après Richard Ferrand lundi, Sylvie Goulard mardi, ce sont Marielle de Sarnez et surtout Fran- çois Bayrou qui ont annoncé, mercredi 21 juin 2017, qu’ils ne feraient pas partie du prochain gouvernement d’Édouard Philippe. Si des explications officielles ne seront données que lors d’une conférence de presse, c’est vraisemblablement l’affaire des assistants parlementaires européens du Modem qui a poussé les deux ministres hors du gouvernement. Les législatives ont apporté au président français, Emmanuel Macron, une majorité absolue à l’Assemblée nationale avec le seul groupe La République en marche. Plutôt que de laisser le poison des affaires se diffuser et gangrener l’action de son gouvernement, il a préféré trancher dans le vif, quitte à se payer une brève crise politique avec son allié d’hier devenu un encombrant partenaire. Pour François Bayrou, toutes les élections présidentielles, depuis 2002, se suivent et se ressemblent : systématiquement, il se trouve pris à contre-pied. Cette fois, il pensait avoir fait le bon choix. Les choses se présentaient plutôt sous les meilleurs auspices avec trois postes ministériels et 42 députés élus. Mais l'affaire des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires européens Modem a rendu l'allié centriste encombrant. En 35 jours, tout juste Fran- çois Bayrou a-t-il eu le temps de porter sur les fonts baptismaux son totem: le projet de loi sur la moralisation de la vie publique. dans l'ère du «dégagisme», le premier défenseur de l'exemplarité publique a fait les frais du soupçon. Retour à la case dé- part. Aujourd’hui, même si les ministres démissionnaires n’avaient pas encore pris toutes leurs marques en raison de la campagne pour les législatives, le premier gouvernement du quinquennat Macron est décapité. Ainsi, le mini-remaniement attendu aura débouché sur un maxibouleversement…
 
 

à lire aussi :
Daech n'a plus la pêche
Des combattants syriens soutenus par des frappes américaines ont brisé les lignes de défense des jihadistes au cœur de leur fief de Raqa, une percée majeure dans la...
Trump Jr joue à la roulette russe
L’échange de messages est absolument accablant : Rob Goldstone, un Anglais proche de Vladimir Poutine, a envoyé un message au fils aîné de Donald Trump en juin 2016,...
Sissi veut mettre les ONG sous sa botte
En Egypte, l’étau se resserre de jour en jour sur la société civile et les rares voix encore indépendantes. Depuis qu’il s’est imposé en homme...
Bachar et Obama d'accord pour bombarder la Syrie !
Lancés le 23 septembre, les frappes de la coalition contre les terroristes de l’Etat Islamique (EI) ont d'abord été salués en grande majorité par l'opposition...