Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Les états drame Par Benky
Merci Zafzafi et consorts. Vous m’avez permis un retour en force inespéré au-devant de la scène politique à un moment où tout le monde jusque dans mon propre camp m’a cru politiquement mort. Et voilà que tel le phénix je renais de mes cendres, au grand déplaisir de mes fossoyeurs pressés. Comme quoi, il ne faut jamais vendre la peau de Benkirane avant de l’avoir enterré pour de bon. Je bois du petit lait… Finalement, les vœux que j’ai formulés lors de mon petit pèlerinage ( Al Omra) de deux semaines d’où je suis rentré revigoré plus que jamais, plein de foi et prêt à affronter l’adversité, ont été exaucés. J’ai été remis à leur corps défendant au centre du jeu politique avec honneur et gloire et invité à jouer de mon entregent pour faire baisser la température de la contestation rifaine qui grimpé de plusieurs crans. C’est du moins ce que j’ai appris en lisant mon porte-parole arabophone qui m’a attribué une rencontre avec Fouad Ali El Himma que je confirme du reste. Si Fouad a cru nécessaire de devoir se fendre d’une mise au point où il nie catégoriquement avoir échangé avec moi sur les événements du Rif. Le conseiller tout-puissant s’est même permis de me tacler en laissant entendre que je suis à l’origine de ces «fausses informations» pour me maintenir dans l’illusion du pouvoir. L’illusion du pouvoir c’est celle où se trouve Al Othmani qui ne possède nullement ce bagout magique capable de refroidir les têtes les plus chaudes… Dois-je rappeler que je suis devenu Premier ministre grâce au mouvement du 20 février en 2011 ? Est-à-dire que je suis bien parti pour retrouver mon poste de premier de la classe gouvernementale à la faveur de la jacquerie zafzafienne ? ce serait une belle revanche. Modeste que je suis , je suis preneur de n’importe quel poste : ministre d’Etat chargé des mauvaises affaires rifaines par exemple. Pourvu que je recouvre ma liberté de parole populiste. Mon retour en grâce supposé est un cinglant désaveu pour mon successeur qui a montré qu’il n’est fait pour le job de hâbleur. Al Othmani est bon pour l’imamat dans la grande mosquée de son bled natal et non pour la politique-friction comme celle du rif. C’est moi que les parents de Zafzafi sont venus voir à la maison pour me remercier pour ma défense des contestataires d’El Hoceïma et pas le petit Al Othmani qui a perdu sa langue à la première épreuve sociale. J’ai dit que le gouvernement a commis une grosse erreur en traitant les manifestants D’El Hoceïma de séparatistes avant d’opérer un rétropédalage en reconnaissant la légitimité de leurs revendications. Bande d’amateurs, va ! Ceux qui ont misé sur Al Othmani ont tout loisir de mesurer l’étendue de leur erreur. Dans un contexte de démonétisation partisane aggravée, Benkirane est la seule vraie banque politique du pays. Il est crédible et il a du crédit. Et il n’est pas sans intérêt contrairement au PAM et à son patron qui s’est mis courageusement aux abris tout au long de l’insurrection d’El Hoceïma . Ilyas, qui se targuait en fanfaronnant d’être à la tête d’un parti solide et crédible, a montré qu’il ne jouit d’aucune estime jusque dans son propre fief. Le PAM, cette création anachronique et bizarroïde, n’a plus besoin de se saborder. Les rifains ont signé son certificat de mort.
 
 

à lire aussi :
Mohamed Ouzzine viré
Depuis mercredi 7 janvier, Mohamed Ouzzine n’est plus ministre de la Jeunesse et des Sports. Ainsi en a décidé S.M le Roi Mohammed VI conformément à l’article 47 de la...
Zafzafi trouve un drôle de boulot
 L'Institut zurichois Gottlieb Duttweiler (GDI) vient de publier son classement 2017 des personnalités arabes les plus influentes sur Internet. Surprise : Nasser Zafzafi, le leader la...
Benkirane, l’idée-maîtresse !
Encore une fois, Abdelilah Benkirane, surnommé Boulahia, (le barbu) a montré qu’il tient la femme en haute estime ! Devant les députés de son parti réunis...
Affaire de la CAN : le Maroc foutu ?
Comme il fallait s’y attendre, le Maroc a écopé d’un carton rouge après la décision de la CAF, réuni au Caire mardi 11 novembre, de le dessaisir de...