Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Villa Australia à la fondation ONA
La Fondation ONA organise le 1er juin 2017 une présentation du roman «Villa Australia» avec Habib Mazini à la Villa des arts de Casablanca. Le roman raconte l’agonie d’une classe sociale pétrie de culture et l’émergence d’une autre inféodée à l’avoir. C’est aussi l’histoire d’une surprenante et délicieuse vengeance. "Villa Australia", sise quartier Gauthier à Casablanca, sert de toile de fond du roman. L'auteur s'en sert comme métaphore pour décrire une élite qui court derrière le gain facile sans aucun projet d'avenir consistant. Deux familles veulent s'approprier la demeure. L'une, dépouillée de son patrimoine, cherche à la récupérer à n'importe quel prix, l'autre, bénie des cieux du libéralisme, use de tous les subterfuges pour se l'approprier. Mais la villa pour l'auteur n'est qu'un prétexte pour jeter la lumière sur le changement sociologique qui s'opère au Maroc à la fin du siècle dernier. L'histoire est située en effet à la fin de la décennie quatre-vingt-dix, une époque marquée par les scandales, l’émergence d’une classe mercantile et l’avènement d’une alternance politique porteuse d’espoir. Le livre raconte l’agonie d’une classe bourgeoise pétrie de valeurs, économiques, sociales et culturelles, et son remplacement par une autre classe, parfaitement à l’aise dans une société glorifiant les pratiques libérales. L'auteur regrette même la première en mettant l'accent sur le désintérêt pour la culture et les valeurs du partage de la seconde. Habib Mazini est universitaire. Il est l’auteur de nombreux romans («la Faillite des sentiments», «le Jardinier du désert», «le Croquis du destin»…) et de contes pour Jeunesse («L’œuf de Noé», «la Vieille sorcière et l’enfant», «Querelle à Marrakech»…)
 
 

à lire aussi :
A Agadir,on a ri en amazigh...
 Les humoristes amazighes se sont pro- duits sur scène en fin de semaine à Agadir avec talent et beaucoup de gaieté, à l’occasion de la 11e édition du...
Festival Gnaoua, une magie renouvelée
20 ans d’amour célébré dans l’amour, c’est ce qu’a proposé la 20e édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde du 29 juin jusqu’au...
Mawazine : Stromae était formidable !
Un vrai phénomène ! Le nom de Stromae était sur toutes les lèvres depuis qu’il est à l’affiche de Mawazine Rythmes du monde. Les ados en sont tombés raides dingues. Les...
Les Scorpions reviennent sur scène
La tournée d'adieux des Scorpions, achevée au Maroc lors du festival Mawazine 2012, n'a fait qu'augmenter l'intérêt que lui portait le public. Ainsi, le groupe...