Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Villa Australia à la fondation ONA
La Fondation ONA organise le 1er juin 2017 une présentation du roman «Villa Australia» avec Habib Mazini à la Villa des arts de Casablanca. Le roman raconte l’agonie d’une classe sociale pétrie de culture et l’émergence d’une autre inféodée à l’avoir. C’est aussi l’histoire d’une surprenante et délicieuse vengeance. "Villa Australia", sise quartier Gauthier à Casablanca, sert de toile de fond du roman. L'auteur s'en sert comme métaphore pour décrire une élite qui court derrière le gain facile sans aucun projet d'avenir consistant. Deux familles veulent s'approprier la demeure. L'une, dépouillée de son patrimoine, cherche à la récupérer à n'importe quel prix, l'autre, bénie des cieux du libéralisme, use de tous les subterfuges pour se l'approprier. Mais la villa pour l'auteur n'est qu'un prétexte pour jeter la lumière sur le changement sociologique qui s'opère au Maroc à la fin du siècle dernier. L'histoire est située en effet à la fin de la décennie quatre-vingt-dix, une époque marquée par les scandales, l’émergence d’une classe mercantile et l’avènement d’une alternance politique porteuse d’espoir. Le livre raconte l’agonie d’une classe bourgeoise pétrie de valeurs, économiques, sociales et culturelles, et son remplacement par une autre classe, parfaitement à l’aise dans une société glorifiant les pratiques libérales. L'auteur regrette même la première en mettant l'accent sur le désintérêt pour la culture et les valeurs du partage de la seconde. Habib Mazini est universitaire. Il est l’auteur de nombreux romans («la Faillite des sentiments», «le Jardinier du désert», «le Croquis du destin»…) et de contes pour Jeunesse («L’œuf de Noé», «la Vieille sorcière et l’enfant», «Querelle à Marrakech»…)
 
 

à lire aussi :
Fatima Mernissi, une grande dame s’en va
C'était une des féministes les plus célèbres du monde arabe. La sociologue et écrivaine Fatima Mernissi, décédée lundi 30 novembre à...
Quand les virtuoses du piano s’affrontent
Au fil des ans, le Concours International de Musique du Maroc, organisé chaque année par l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM), s’est imposé naturellement comme...
Meknès rend hommage à Eugène Delacroix
 L’Institut français de Meknès recevra, du 17 au 29 octobre, la première édition des Rencontres du carnet de voyage de Meknès. En hommage au peintre...
A Tanger, le court fait son ciné
U ne cinquantaine de films représentant 18 pays méditerranéens seront en compétition dans le cadre de la 14e édition du Festival du court métrage...