Dernière minute ...
Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Villa Australia à la fondation ONA
La Fondation ONA organise le 1er juin 2017 une présentation du roman «Villa Australia» avec Habib Mazini à la Villa des arts de Casablanca. Le roman raconte l’agonie d’une classe sociale pétrie de culture et l’émergence d’une autre inféodée à l’avoir. C’est aussi l’histoire d’une surprenante et délicieuse vengeance. "Villa Australia", sise quartier Gauthier à Casablanca, sert de toile de fond du roman. L'auteur s'en sert comme métaphore pour décrire une élite qui court derrière le gain facile sans aucun projet d'avenir consistant. Deux familles veulent s'approprier la demeure. L'une, dépouillée de son patrimoine, cherche à la récupérer à n'importe quel prix, l'autre, bénie des cieux du libéralisme, use de tous les subterfuges pour se l'approprier. Mais la villa pour l'auteur n'est qu'un prétexte pour jeter la lumière sur le changement sociologique qui s'opère au Maroc à la fin du siècle dernier. L'histoire est située en effet à la fin de la décennie quatre-vingt-dix, une époque marquée par les scandales, l’émergence d’une classe mercantile et l’avènement d’une alternance politique porteuse d’espoir. Le livre raconte l’agonie d’une classe bourgeoise pétrie de valeurs, économiques, sociales et culturelles, et son remplacement par une autre classe, parfaitement à l’aise dans une société glorifiant les pratiques libérales. L'auteur regrette même la première en mettant l'accent sur le désintérêt pour la culture et les valeurs du partage de la seconde. Habib Mazini est universitaire. Il est l’auteur de nombreux romans («la Faillite des sentiments», «le Jardinier du désert», «le Croquis du destin»…) et de contes pour Jeunesse («L’œuf de Noé», «la Vieille sorcière et l’enfant», «Querelle à Marrakech»…)
 
 

à lire aussi :
Il était une fois les télécoms…
Si le musée de Maroc Telecom est exceptionnel, ce n’est uniquement parce qu’il regorge d’objets rares et authentiques retraçant l’histoire de la communication,...
Leila Slimani, favorite du prix Goncourt
L’Académie Goncourt vient en effet d’annoncer les quatre derniers en lice, sélectionnés parmi les neufs ouvrages présélectionnés le 4 octobre...
Festival Gnaoua au rythme africain
Eénement unique et incontournable de l'agenda culturel du Maroc, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d’Essaouira revient du 12 au 15 juin 2014 pour une 17e édition...
L’couple revient pour une 2e saison
Après moult tractations, Hassan El Fad et Dounia Boutazout se sont enfin mis d’accord pour tourner une nouvelle saison de la série comique L’Couple. Et c’est...