Dernière minute ...
7 Américains disparus après la collision entre un destroyer américain et un navire philippin le 17 juin Daesh et Hamas se disputent la revendication du meurtre d'une policière israélienne à Al Qods Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Incendie de la tour Grenfell: le bilan atteint 30 morts, 70 personnes portées disparues Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Après avoir entendu le samedi 03/6 Zafzafi à Casablanca le juge demande le prolongement de sa garde à vue  Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Très bis-arre article 8
Interdisant la saisie des biens de l’État et des collectivités locales suite à des décisions judicaires, l’article 8 bis, glissé subrepticement sous forme d’un amendement par les élus PJD dans le projet de loi de finances 2017, n’en finit pas de créer la polémique et de diviser les groupes parlementaires. Anti-constitutionnel ! crie l’opposition emmenée par le PAM qui menace de saisir le conseil constitutionnel si le gouvernement ne retirait pas cette disposition que nombre de juristes désapprouvent. "Les créanciers détenant des obligations ou des décisions judiciaires définitives contre l’État ou les collectivités locales ne doivent demander l’exécution que devant les ordonnateurs auprès de l’administration publique ou des collectivités concernées", stipule l’article incriminé. Du coup, l’Etat ou les collectivités s’autorisent en vertu de cette disposition de ne verser une indemnité (dans les 60 jours suivant le jugement définitif), que dans la limite "des crédits ouverts dans le cadre du budget". Par ailleurs, "les fonds et les biens de l’État et des collectivités locales ne peuvent en aucun cas faire l’objet de saisie", précise le même article. Et c’est là où réside tout le problème. Le plus cocasse dans l’histoire c’est que les députés islamistes, à l’origine de cette bizarrerie juridique, s’y étaient opposés de toutes les forces en 2015. Alors qu’est ce qui a changé depuis pour que les représentants du PJD adorent subitement ce qu’ils ont brûlé hier ? Le PJD a mis la main sur pratiquement toutes les communes urbaines du pays y compris des grandes villes (Casablanca, Rabat, Tanger, Fès, Tétouan, Agadir, Marrakech, etc.…). Certaines municipalités et nom des moindres, à l’instar de celle de Tanger, sont menacées de saisies de leurs biens. A cet égard, le cas de la ville de Tanger est très significatif puisque ses comptes bancaires ont subi des saisies pour des montants avoisinant les 500 millions de DH. La dernière saisie en date s’est faite à hauteur de 15 millions de DH par une entité étatique qui n’est autre que Barid Bank. Pour une commune dont le budget annuel n’excède de pas 700 millions de DH, on est pas loin de la faillite…C’est justement pour éviter à l’avenir ces situations cauchemardesques pour les villes qu’ils gèrent que les islamistes ont eu recours à cet artifice imaginé par son chef de groupe Driss Azami, quitte à prendre beaucoup de libertés avec le droit. Les élus PJD sans foi … ni loi ? Très bis-arre article 8 «Le Canard Libéré» vend
 
 

à lire aussi :
Une dosette de bakchich pour Hazim
Ses proches et ses amis tombent des nues en apprenant la nouvelle de son arrestation qui a fait l’effet d’une bombe dans le milieu de la santé et de la haute administration au...
Quand Alger martyrise les Syriens...
La situation humanitaire de quelque 41 ré- fugiés syriens, jetés par les autorités algé- riennes le 17 avril dernier dans un désert entre le Maroc et...
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
 «Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen...
Avocat receleur
C’est l’histoire rocambolesque d’un avocat du barreau de Ouarzazate. L’homme qui avait l’habitude de prendre son congé avant l’été pour...