Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Très bis-arre article 8
Interdisant la saisie des biens de l’État et des collectivités locales suite à des décisions judicaires, l’article 8 bis, glissé subrepticement sous forme d’un amendement par les élus PJD dans le projet de loi de finances 2017, n’en finit pas de créer la polémique et de diviser les groupes parlementaires. Anti-constitutionnel ! crie l’opposition emmenée par le PAM qui menace de saisir le conseil constitutionnel si le gouvernement ne retirait pas cette disposition que nombre de juristes désapprouvent. "Les créanciers détenant des obligations ou des décisions judiciaires définitives contre l’État ou les collectivités locales ne doivent demander l’exécution que devant les ordonnateurs auprès de l’administration publique ou des collectivités concernées", stipule l’article incriminé. Du coup, l’Etat ou les collectivités s’autorisent en vertu de cette disposition de ne verser une indemnité (dans les 60 jours suivant le jugement définitif), que dans la limite "des crédits ouverts dans le cadre du budget". Par ailleurs, "les fonds et les biens de l’État et des collectivités locales ne peuvent en aucun cas faire l’objet de saisie", précise le même article. Et c’est là où réside tout le problème. Le plus cocasse dans l’histoire c’est que les députés islamistes, à l’origine de cette bizarrerie juridique, s’y étaient opposés de toutes les forces en 2015. Alors qu’est ce qui a changé depuis pour que les représentants du PJD adorent subitement ce qu’ils ont brûlé hier ? Le PJD a mis la main sur pratiquement toutes les communes urbaines du pays y compris des grandes villes (Casablanca, Rabat, Tanger, Fès, Tétouan, Agadir, Marrakech, etc.…). Certaines municipalités et nom des moindres, à l’instar de celle de Tanger, sont menacées de saisies de leurs biens. A cet égard, le cas de la ville de Tanger est très significatif puisque ses comptes bancaires ont subi des saisies pour des montants avoisinant les 500 millions de DH. La dernière saisie en date s’est faite à hauteur de 15 millions de DH par une entité étatique qui n’est autre que Barid Bank. Pour une commune dont le budget annuel n’excède de pas 700 millions de DH, on est pas loin de la faillite…C’est justement pour éviter à l’avenir ces situations cauchemardesques pour les villes qu’ils gèrent que les islamistes ont eu recours à cet artifice imaginé par son chef de groupe Driss Azami, quitte à prendre beaucoup de libertés avec le droit. Les élus PJD sans foi … ni loi ? Très bis-arre article 8 «Le Canard Libéré» vend
 
 

à lire aussi :
Cantina Mariachi : Du Mexique sans épices
Tout le monde en parle de ce petit restaurant mexicain aux couleurs vives. C’est vrai que dans une ruelle grise de Casablanca, il fait la différence avec ses cactus de taille humaine. A...
La Flèche d’Anfa retrouve des saveurs
Certains en parlent comme d’un café, d’autres l’apparentent à un petit restaurant… Pourtant il est bel et bien écrit «Café-Restaurant...
Le Pinchos Rabat l’a dans l’os
Le célèbre restaurant italien a élu domicile dans plusieurs villes du pays. Au cours de son petit voyage, le Bec Tranchant s’est rendu à Rabat, après un...
Une pause s’impose pour la Pause Gourmande
De retour à Rabat, Le Bec Tranchant décide de prendre l’air dans la capitale. De passage dans le célèbre quartier de l’Agdal, un petit café, style...