Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump joue à la roulette russe
Une semaine après le limogeage controversé du directeur du FBI, James Comey, la MaisonBlanche est de nouveau rattrapée par "l’affaire russe". Cette fois, c’est Donald Trump luimême qui est accusé d’avoir communiqué des informations ultra-secrètes au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, et à l’ambassadeur de Russie à Washington, Sergueï Kislyak, lors d’une rencontre mercredi dernier dans le Bureau ovale. Des informations concernant la lutte contre l’Etat islamique (EI), les nouvelles menaces que l’organisation terroriste fait planer et, plus particulièrement, le danger que représenteraient dé- sormais les ordinateurs emmenés en cabine dans les avions. Après quelques heures d’un cafouillage homérique durant lesquelles plusieurs responsables de l’Administration pré- sidentielle en tête desquels le conseiller à la Sécurité nationale, le général McMaster, ont tenté d’apporter un démenti aux révélations du "Washington Post", donald Trump a paru confirmer celles-ci dans deux tweets. "En tant que Pré- sident, je voulais partager avec la Russie (lors d’une réunion ouvertement programmée à la Maison-Blanche), comme j’ai parfaitement le droit de le faire, des faits liés au terrorisme et à la sécurité aérienne", s’est-il ainsi justifié. "Pour des raisons humanitaires, et aussi parce que je veux que la Russie renforce significativement sa lutte contre l’EI et le terrorisme." Le président des Etats-Unis a parfaitement le droit de transmettre ou de rendre publiques des informations a priori confidentielles. Il n’y a donc rien d’illégal dans ce que donald Trump a fait, s’empressent de souligner les commentateurs américains, et l’intéressé n’a pas manqué de le rappeler dans ses tweets. Ce qui, en revanche, suscite le malaise et nourrit tantôt interrogations, tantôt condamnations chez les dé- mocrates et les Républicains, c’est d’avoir, ce faisant, trahi la confiance de l’allié des EtatsUnis ("un pays du MoyenOrient", selon le "New York Times") qui leur aurait fourni les informations en s’opposant à leur divulgation. Et de mettre en danger la source de ces informations, Donald Trump ayant précisé l’endroit où elle est censée opérer ("une ville de Syrie sous le contrôle de l’Etat islamique", toujours selon le "NYT").
 

à lire aussi :
Algérie : la répression continue…
Un procureur algérien a requis dimanche un an de prison ferme contre deux jeunes, dont un Tunisien, accusés d'avoir participé à une manifestation contre un...
Libye, l'appel des armes
Va-t-on répéter les erreurs du passé en Libye? La communauté internationale s'est dite favorable à une levée de l'embargo de l'ONU et "prête" à...
Spirale infernale en Turquie…
La Turquie a à nouveau été le théâtre d’une attaque terroriste, mardi 28 juin. Selon un bilan provisoire, 41 personnes ont été tuées et...
Qui entendra Mahmoud Abbas ?
Quel écho ses mots auront-ils rencontré? Mahmoud Abbas, a supplié, mardi dernier, le Conseil de sécurité de prêter l'oreille une fois encore. Martelant son...