Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Mes états drame Par Benky (2)

Depuis mon nouveau lieu de séjour temporaire de la Mecque où j’accomplis le rite de la Omra en compagnie de ma chère moitié, j’appelle mes ouailles survoltés au calme et de cesser leur passe d’armes via ces diaboliques réseaux sociaux. Si entre moi et Al Othmani c’est la guerre froide, entre mes ouailles c’est un début de la guerre civile qui s’installe à ciel ouvert. Je prie jour et nuit pour le retour de la paix au PJD. Je sens la colère monter crescendo des tréfonds du parti. Depuis que mon tombeur malgré lui a été propulsé avec la puissance d’un missile nucléaire à la tête du gouvernement pour me réduire à néant, nous sommes devenus les lampistes de la lampe. D’une humeur massacrante, les militants brûlent de bouffer du Othmani… Mais c’est moi qui les retiens. D’ailleurs, j’ai demandé à mon adjoint Soulaimane Al Amrani de monter au créneau à l’occasion de la Fête du Travail pour appeler les frères à afficher ne serait-ce qu’une union de façade et cesser leur pilonnage du gouvernement et de son sous-petit chef en désordre de bataille. Et de garder leurs cartouches pour la prochaine réunion des instances du parti pour procéder à une «évaluation institutionnelle» de la situation. Un euphémisme car mon successeur sans gloire ni panache aura droit aux semons de sa vie et en prendra pour son grade de petit soldat des Afarit. J’ai toujours été présent aux festivités du 1er Mai et ce depuis 2008. Pas Al Othmani qui commence très mal son mandat de Dernier ministre en ne se faisant pas inviter à cette fête symbolique pour prononcer son speech que je devine raide comme un piquet à l’adresse des pauvres travailleurs travaillés par trop de démagogie. Après tout, pas besoin qu’il assiste aux défilés: il a l’art de se défiler. La fête du travail est associée dans le monde entier au retour du beau temps et la joie des plaisirs retrouvés. Au Maroc, cette année, elle marque la fin du printemps benkiranien et le début de la descente aux enfers des islamistes. Pas muguet pour nous, juste des bouquets de cactus! J’ai toujours soupçonné que le PJD était truffé de sous-marins. Outre le Soussi d’Inezgane cornaqué par les forces du flouse, il y a le Aroubi de Kenitra qui vient de se dénoncer de manière flagrante en montrant son côté makhzénien. «Malgré l’absence de Benkirane du gouvernement, le PJD ne laissera pas tomber son peuple», a déclaré à l’occasion du 1er mai à Agadir Abdelaziz Rabbah qui s’est vu confier le sale boulot de la débenkiranisation. Regardez juste sa tronche et vous comprendrez que Rabbah le bien nommé est un faux islamiste. C’est un vrai tueur. Mais Benkirane ne va pas se laisser trucider, il sera le Frankenstein du quartier des Orangers qui hantera les nuits des traîtres.

à lire aussi :
« Ould Saidi », Stevens Chase et les autres
Une grande partie des prisonniers au Maroc est envoyée à l’ombre dans le cadre de la détention provisoire qui se transforme souvent en emprisonnement durable. Un vrai...
Les scorpions attaquent !
Les scorpions tuent encore au Maroc où près de 30.000 cas de piqûres de scorpions et morsures de serpents sont enregistrés officiellement chaque année, soit une...
Le Maroc cherche une place au soleil
Le Canard Libéré a consacré un dossier scpécial à l'écologie et aux énergies propres dans leurs diverses filières où le Maroc dispose...
Une affaire d’égout…
 La ministre déléguée chargée de l’eau Charafat Afailal a été invitée par le premier ministre à aller s’expliquer lundi 29...