Dernière minute ...
La résolution sur le Sahara adoptée à l'unanimité le 28/4/17 par le conseil de sécurité, le mandat de la Minurso prorogé d'un an Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Canard +
El Hafi, l’homme qui veut s’enraciner
L’imbroglio se poursuit autour du Haut commissariat aux Eaux et Forêts. Alors qu’il a assisté à la cérémonie de passation de pouvoirs avec le secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts Hammou Ouhelli en présence du ministre de tutelle Aziz Akhannouch, Abdeladdim El Hafi a changé curieusement d’avis le lendemain en se rendant à son bureau attenant au siège du ministère de l’Agriculture ! Ainsi M. El Hafi, qui a dû faire appel à un appui important dans l’establishment, a-t-il refusé de passer la main, considérant certainement que le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts sur lequel il règne sans partage depuis 2004 était sa chose, sa propriété… En agissant ainsi, il s’’est installé dans le déni de la réalité en allant jusqu’à contester la nomination royale qui a conféré à Aziz Akhannouch, en plus de l’Agriculture, la Pêche et le Développement rural, la haute main sur le secteur des Eaux et Forêts ! A ses collaborateurs et aux responsables des différentes délégations, il entreprend alors d’envoyer une note de service les informant qu’il est toujours Haut commissaire aux Eaux et forêts et qu’à ce titre ils ne doivent appliquer que les instructions émanant de lui. Une situation surréaliste puisque le ministre Aziz Akhannouch s’est rendu lui aussi dans les locaux du Haut commissariat pendant que El Hafi était claquemuré dans son bureau. Du coup, le personnel des Eaux et Forêts s’en trouve perdu, ne sachant à quel patron se vouer. Abdelaadim El Hafi ou Aziz Akhannouch et Hammou Ouhelli ? En fait, les fonctionnaires du haut commissariat, tous grades confondus, ont soif de changement. Ils auraient bien aimé se mettre sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et se débarrasser d’un patron très peu apprcié qui n’agissait qu’à sa guise, faisant tomber ses foudres sur les collaborateurs non béninouiouistes qu’il prend un malin plaisir à muter pour indiscipline. Un autoritarisme qui a eu comme conséquence de vider l’institution de ses cadres valables et compétents qui n’ont pas supporté d’être traités comme des godillots. Vétérinaire de formation, ex-secrétaire général du ministère de l’Agriculture et ex-secré- taire d'Etat à la Mise en valeure agricole Abdelaadim El Hafi, qui affecte d’avoir de la branche, s’estime-il assez bien enraciné pour ne pas tomber comme une feuille morte ?
 
 

à lire aussi :
Les confessions de Benkirane
Les observateurs n’ont pas bien compris ma démission du Parlement que j’ai justifiée par « le noncumul des mandats», puisque j’ai été...
Mecca Cola réapparaît en Algérie
Après avoir perdu beaucoup de temps et (bien peu d’argent) à essayer de commercialiser au Maroc son fameux «Mecca Cola», après une implantation avortée...
Postérieur parlementaire en or !
Certains esprits chagrins, qui n’arrivent pas toujours à comprendre que l’argent public sert d’abord à être bien dilapidé, se sont émus...
Mise en bière d’un festival
Est-ce pour trinquer à la victoire écrasante du PJD aux dernières communales ou pour booster son résultat qui titube depuis plusieurs années que Brasserie du Maroc...