Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
El Hafi, l’homme qui veut s’enraciner
L’imbroglio se poursuit autour du Haut commissariat aux Eaux et Forêts. Alors qu’il a assisté à la cérémonie de passation de pouvoirs avec le secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts Hammou Ouhelli en présence du ministre de tutelle Aziz Akhannouch, Abdeladdim El Hafi a changé curieusement d’avis le lendemain en se rendant à son bureau attenant au siège du ministère de l’Agriculture ! Ainsi M. El Hafi, qui a dû faire appel à un appui important dans l’establishment, a-t-il refusé de passer la main, considérant certainement que le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts sur lequel il règne sans partage depuis 2004 était sa chose, sa propriété… En agissant ainsi, il s’’est installé dans le déni de la réalité en allant jusqu’à contester la nomination royale qui a conféré à Aziz Akhannouch, en plus de l’Agriculture, la Pêche et le Développement rural, la haute main sur le secteur des Eaux et Forêts ! A ses collaborateurs et aux responsables des différentes délégations, il entreprend alors d’envoyer une note de service les informant qu’il est toujours Haut commissaire aux Eaux et forêts et qu’à ce titre ils ne doivent appliquer que les instructions émanant de lui. Une situation surréaliste puisque le ministre Aziz Akhannouch s’est rendu lui aussi dans les locaux du Haut commissariat pendant que El Hafi était claquemuré dans son bureau. Du coup, le personnel des Eaux et Forêts s’en trouve perdu, ne sachant à quel patron se vouer. Abdelaadim El Hafi ou Aziz Akhannouch et Hammou Ouhelli ? En fait, les fonctionnaires du haut commissariat, tous grades confondus, ont soif de changement. Ils auraient bien aimé se mettre sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et se débarrasser d’un patron très peu apprcié qui n’agissait qu’à sa guise, faisant tomber ses foudres sur les collaborateurs non béninouiouistes qu’il prend un malin plaisir à muter pour indiscipline. Un autoritarisme qui a eu comme conséquence de vider l’institution de ses cadres valables et compétents qui n’ont pas supporté d’être traités comme des godillots. Vétérinaire de formation, ex-secrétaire général du ministère de l’Agriculture et ex-secré- taire d'Etat à la Mise en valeure agricole Abdelaadim El Hafi, qui affecte d’avoir de la branche, s’estime-il assez bien enraciné pour ne pas tomber comme une feuille morte ?
 
 

à lire aussi :
Comptes spéciaux qui n’ont rien de spécial
 Les comptes spéciaux du trésor, communément appelées Caisses noires, ont été de nouveau vertement critiqués par la Cour des comptes. Dans leurs...
L’Istiqlal se victimise
Pas un seul mot au lendemain de l’annonce des résultats des communales et régionales du 4 septembre dans les organes de presse de l’Istiqlal (L’Opinion et Al Alam). Ni...
Le Mossad au Rif ?
Faut-il voir dans l’agitation rifaine la main du Mossad ou s’agirait-il d’une énième thèse farfelue qui sent bon la théorie du complot? Mais quand des...
Algérie: les paniers de la solidarité chargés dans des bennes à ordures !
Plusieurs paniers de ramadan destinés aux nécessiteux ont été convoyés dans des bennes à ordures ! Ce scandale révélé par un site...