Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
El Hafi, l’homme qui veut s’enraciner
L’imbroglio se poursuit autour du Haut commissariat aux Eaux et Forêts. Alors qu’il a assisté à la cérémonie de passation de pouvoirs avec le secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts Hammou Ouhelli en présence du ministre de tutelle Aziz Akhannouch, Abdeladdim El Hafi a changé curieusement d’avis le lendemain en se rendant à son bureau attenant au siège du ministère de l’Agriculture ! Ainsi M. El Hafi, qui a dû faire appel à un appui important dans l’establishment, a-t-il refusé de passer la main, considérant certainement que le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts sur lequel il règne sans partage depuis 2004 était sa chose, sa propriété… En agissant ainsi, il s’’est installé dans le déni de la réalité en allant jusqu’à contester la nomination royale qui a conféré à Aziz Akhannouch, en plus de l’Agriculture, la Pêche et le Développement rural, la haute main sur le secteur des Eaux et Forêts ! A ses collaborateurs et aux responsables des différentes délégations, il entreprend alors d’envoyer une note de service les informant qu’il est toujours Haut commissaire aux Eaux et forêts et qu’à ce titre ils ne doivent appliquer que les instructions émanant de lui. Une situation surréaliste puisque le ministre Aziz Akhannouch s’est rendu lui aussi dans les locaux du Haut commissariat pendant que El Hafi était claquemuré dans son bureau. Du coup, le personnel des Eaux et Forêts s’en trouve perdu, ne sachant à quel patron se vouer. Abdelaadim El Hafi ou Aziz Akhannouch et Hammou Ouhelli ? En fait, les fonctionnaires du haut commissariat, tous grades confondus, ont soif de changement. Ils auraient bien aimé se mettre sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et se débarrasser d’un patron très peu apprcié qui n’agissait qu’à sa guise, faisant tomber ses foudres sur les collaborateurs non béninouiouistes qu’il prend un malin plaisir à muter pour indiscipline. Un autoritarisme qui a eu comme conséquence de vider l’institution de ses cadres valables et compétents qui n’ont pas supporté d’être traités comme des godillots. Vétérinaire de formation, ex-secrétaire général du ministère de l’Agriculture et ex-secré- taire d'Etat à la Mise en valeure agricole Abdelaadim El Hafi, qui affecte d’avoir de la branche, s’estime-il assez bien enraciné pour ne pas tomber comme une feuille morte ?
 
 

à lire aussi :
Les confessions de Benkirane
Les observateurs n’ont pas bien compris ma démission du Parlement que j’ai justifiée par « le noncumul des mandats», puisque j’ai été...
Mecca Cola réapparaît en Algérie
Après avoir perdu beaucoup de temps et (bien peu d’argent) à essayer de commercialiser au Maroc son fameux «Mecca Cola», après une implantation avortée...
L’assurance outre-tombe de Moulahom
 Dommage que les morts ne peuvent pas souscrire une assurance-vie ! Sinon Moulahom Hafid leur aurait vendu volontiers une police Saham outre-tombe. Mais Moulahom n’est pas du genre...
Le médium Al Othmani mène l’enquête
  On connaissait au docteur Al Othmani des qualités de guérisseur et de fkih  mais pas de devin. Le crime crapuleux qui a secoué le quartier l’Hivernage de...