Dernière minute ...
La résolution sur le Sahara adoptée à l'unanimité le 28/4/17 par le conseil de sécurité, le mandat de la Minurso prorogé d'un an Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Troubles troublants
Les événements qui secouent El hoceïma à intervalles réguliers commencent à préoccuper sérieusement les pouvoirs publics. Les affrontements du dimanche 26 mars entre un groupe d’étudiants et des policiers dans la zone de Imzouren et Beni Bouayach ont de nouveau sonné l’alarme. Si bien que décision a été prise de limoger le gouverneur de la province Mohamed Zhar et son remplacement à titre intérimaire par Mohamed Faouzi, inspecteur géné- ral du ministère de l’Intérieur. M. Zhar est la première victime politique des affrontements avec les forces de l’ordre qui éclatent régulièrement depuis la mort tragique le 28 octobre 2016 du poissonnier Mohcine Fikri. Pas moyen de calmer les esprits des mécontents qui ne ratent aucune occasion pour donner libre cours à leur colère en se livrant à des actes de vandalisme sur la voie publique. Mieux, les contestataires, pour la plupart des jeunes, n’hésitent plus à s’en prendre violemment aux symboles de l’Etat que sont les forces de l’ordre qu’ils caillassent en incendiant leurs véhicules de fonction comme ce fut le cas dimanche dernier ! L’escalade est palpable dans une province historiquement dissidente dont l’agitation actuelle tranche avec le calme des autres régions pourtant beaucoup moins loties. Pour calmer une situation toujours aussi inflammable qui revêt à El hoceïma les apparences de revendica - tions socio-économiques, le ministre de l’Intérieur Mohamed hassad s’est rendu mardi 28 mars sur place où il a tenu une réunion de crise avec les responsables de la ville, les élus et les représentants de la société civile. Au menu, une «mobilisation collective pour le développement de la province et répondre aux attentes des habitants». A rappeler que la région du Nord El hoceï- ma compris s’est taillée depuis une quinzaine d’années la part du lion dans les programmes de développement initiés par les pouvoirs publics. Malgré cet effort colossal d’un montant d’environ 15 milliards de dh, le malaise persiste et débouche désormais sur des troubles à l’ordre public. Forcément, il y a quelque chose qui cloche…
 
 

à lire aussi :
Laftit pour désamorcer la colère
Pour sa première mission après sa nomination comme ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, accompagné du ministre délégué Noureddine...
Diplomate ou psychopathe ?
Un fonctionnante de l’ambassade américaine à Rabat est au centre d'un fait divers assez grave que quelques sites électroniques, notamment Yabilidai, ont relatée et...
Toilettes bio
Une révolution est en train de naître dans le domaine des chiottes. «Il s’agit de latrines totalement étanches et isolées du milieu extérieur.»,...
Le PJD se pique d’énergies renouvelables
Si vous ne le saviez pas, le Maroc a réglé tous les problèmes urgents, le social va très bien, l’économie est boostée par le miracle de la chute...