Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Troubles troublants
Les événements qui secouent El hoceïma à intervalles réguliers commencent à préoccuper sérieusement les pouvoirs publics. Les affrontements du dimanche 26 mars entre un groupe d’étudiants et des policiers dans la zone de Imzouren et Beni Bouayach ont de nouveau sonné l’alarme. Si bien que décision a été prise de limoger le gouverneur de la province Mohamed Zhar et son remplacement à titre intérimaire par Mohamed Faouzi, inspecteur géné- ral du ministère de l’Intérieur. M. Zhar est la première victime politique des affrontements avec les forces de l’ordre qui éclatent régulièrement depuis la mort tragique le 28 octobre 2016 du poissonnier Mohcine Fikri. Pas moyen de calmer les esprits des mécontents qui ne ratent aucune occasion pour donner libre cours à leur colère en se livrant à des actes de vandalisme sur la voie publique. Mieux, les contestataires, pour la plupart des jeunes, n’hésitent plus à s’en prendre violemment aux symboles de l’Etat que sont les forces de l’ordre qu’ils caillassent en incendiant leurs véhicules de fonction comme ce fut le cas dimanche dernier ! L’escalade est palpable dans une province historiquement dissidente dont l’agitation actuelle tranche avec le calme des autres régions pourtant beaucoup moins loties. Pour calmer une situation toujours aussi inflammable qui revêt à El hoceïma les apparences de revendica - tions socio-économiques, le ministre de l’Intérieur Mohamed hassad s’est rendu mardi 28 mars sur place où il a tenu une réunion de crise avec les responsables de la ville, les élus et les représentants de la société civile. Au menu, une «mobilisation collective pour le développement de la province et répondre aux attentes des habitants». A rappeler que la région du Nord El hoceï- ma compris s’est taillée depuis une quinzaine d’années la part du lion dans les programmes de développement initiés par les pouvoirs publics. Malgré cet effort colossal d’un montant d’environ 15 milliards de dh, le malaise persiste et débouche désormais sur des troubles à l’ordre public. Forcément, il y a quelque chose qui cloche…
 
 

à lire aussi :
La détention préventive détient le record
 Le chiffre donne le tournis. Au Maroc, le nombre de personnes en détention préventive avoisine les  33.168 prisonniers enregistrés jusqu'à janvier dernier, soit...
Carrefour à la croisée des chemins
 Il est intéressant de savoir quelles seraient les retombées de la crise que traverse actuellement le groupe Carrefour en France sur  ses magasins au Maroc gérés...
L'offshoring met les voiles
 Le secteur de l’offshoring fait encore parler de lui à la faveur de la fermeture brutale début janvier de l’enseigne Kindy Info Maroc délocalisée...
Toilettes bio
Une révolution est en train de naître dans le domaine des chiottes. «Il s’agit de latrines totalement étanches et isolées du milieu extérieur.»,...