Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Un crime presque parfait

Le scénario et le crime étaient presque parfaits. Mais les agissements suspects de la veuve du député assassiné Abdelaziz Merdas, qui a tenté dès le début des investigations de mettre la police sur de fausses pistes, notamment celle du crime organisé, contribueront à élucider cet assassinat et arrêter le tueur supposé du vendredi 24 mars. Celui-ci n’est autre qu’un élu local de la circonscription de Sbata, du nom de hicham Mouchtari, qui avait une autre fonction cachée : amant de la veuve. Une veuve dont la vie conjugale n’était plus au beau fixe depuis quelque temps déjà en raison d’un mari réputé volage qui avait au su et au vu de sa famille une maîtresse dans la circonscription (Ben Ahmed) qu’il représentait. L’idée de la vengeance commençait alors à faire son chemin. L’assassinat du parlementaire devrait permettre ensuite à la veuve et à son jules, père de trois enfants tout comme sa victime présumée, de légaliser leur liaison et de mettre la main sur la fortune du défunt que celui-ci, par peur d’être un jour interrogé sur son origine, a enregistré au nom de son étonnante épouse. C’est du moins le plan qui a été mis au point avec un certain nombre de complices dont la sœur du tueur supposé qui pratique la sorcellerie. C’est cette dernière, approchée pour qu’elle jette un sort à son époux de telle sorte qu’il n’y ait- comme pendant les premières années de leur mariage- d’yeux que pour elle, qui lui aurait suggéré plus tard de ne pas se fourvoyer dans des procédures judiciaires pour demander le divorce mais de privilégier la solution de l’élimination physique. Un crime dont le frère, aveuglé par la cupidité et la passion, est aujourd’hui le principal accusé. Une vraie bande de bienfaiteurs. Sexe, fric, mensonges et vengeance. Un cocktail explosif.

à lire aussi :
La charcuterie, une tueuse savoureuse !
Les adeptes du steak et de la charcuterie sont consternés. La viande rouge est "probablement" cancérogène, proclame l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un...
Qui veut affamer le Qatar ?
Il a suffi d’un blocus de quelques jours imposé au Qatar par ses frères ennemis du Golfe pour que le petit émirat riche en hydrocarbures encourt le risque d’une...
L'élu PJD qui piétine le discours royal
Le président de la commune du Maarif Abdessamad Haïkar a répondu à sa manière au discours du souverain du 14 octobre 2016 sur les lenteurs et les sévices de...
Al Omrane, 10 ans de réalisations
 Le Groupe Al Omrane, premier opérateur public dans l’aménagement urbain et l’habitat, fête ses 10 ans et plus de 40 ans « d’expertise au service du...