Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Le témoin du mal…
Le dernier roman « La chaise du concierge », de l’écrivaine, journaliste et scénariste, Bahaa Trabelsi, vient de paraître aux éditions "Le Fennec". Trois ans après la parution du recueil coup de poing " Parlezmoi d’amour", Prix Ivoire de la Francophonie 2014, Bahaa Trabelsi revient en force avec « La chaise du concierge », son cinquième ouvrage, un polar, une histoire de vie, où les mondes parallèles du Maroc se frôlent, se touchent, se traversent, se percutent en essayant (ou pas !) de se comprendre. L’ouvrage de 219 pages, qui est à la fois une fiction documentée et réaliste, et un thriller haletant qui prend ses racines dans l’univers quotidien casablancais, jette la lumière sur la vie d’un tueur en série qui signe ses meurtres diaboliques de versets de Coran, persuadé qu’il est la main de dieu sur Terre pour la nettoyer des pécheurs. «Aujourd’hui, la salle de rédaction ressemble à un poulailler. La nouvelle est tombée en plein milieu de la réunion de sommaire, plus tôt dans la matinée. A Casablanca, il y a des crimes tous les jours. Les rubriques des faits divers des quotidiens et des hebdomadaires en font leurs choux gras. Le rédac chef, comme un coq sur son perchoir, hurle. On ne s’entend plus, on gesticule et on brasse de l’air. Le crime en question les excite tous », écrit-elle dans l’introduction de ce roman. «La chaise du concierge» qui est un roman à trois voix, met en exergue des narrations à la première personne, plonge les lecteurs dans les pensées les plus intimes de chacun et relate aussi des histoires dans l’histoire, lesquelles sont liées. Ainsi, l’écrivaine explique dans son ouvrage : « Ce qui a pu pousser les terroristes à devenir terroristes et le serial killer à trouver un plaisir pervers à "purifier" ses proies ». Dans cet ouvrage, l’auteure met en exergue la noirceur des regards, des actes, d’une société qui perd ses repères où tout est sombre, troublant et féroce
 
 

à lire aussi :
Une Marocaine candidate à l’UNESCO
Neuf candidats briguent le poste de directeur général de l’Organisation onusienne UNESCO dont Quatre candidats issus du monde arabe. C’est ce qu’a annoncé jeudi...
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première...
Noces d’argent de la Galerie Delacroix
En 1986, Georges Bousquet devint directeur du centre culturel, rebaptisé depuis «Institut français de Tanger». Il découvrit un lieu d’exposition...
Timitar célèbre la diversité
Agadir abrite jusqu’au 25 juillet, la douzième édition du «Festival Timitar : signes et cultures» sous le thème «Les artistes amazighs accueillent les...