Dernière minute ...
La résolution sur le Sahara adoptée à l'unanimité le 28/4/17 par le conseil de sécurité, le mandat de la Minurso prorogé d'un an Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Le migrateur
France : Un combat sans panache
François Fillon doit retirer sa candidature à l'élection présidentielle. C'est ce qu’a formulé le Parti socialiste après les nouvelles révélations sur les affaires concernant le candidat de la droite. «Ce train interminable d'accusations, dont le bruit assourdissant recouvre la campagne, empêche tout débat serein sur le destin de notre pays (...) Ce débat est tout simplement interdit de votre fait », écrit le PS dans un communiqué publié mercredi 22 mars. La droite a répondu avec véhé- mence, le jour même, au souhait du Parti socialiste de voir François Fillon se «retirer» de la course à la présidence de la République. À la gauche, qui a jugé que l'ancien premier ministre devait suivre l'exemple de Bruno Le Roux -qui a démissionné du gouvernement après la révélation de l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires-, François Fillon a vivement rétorqué ce mercredi. «Les masques tombent (...) La machination que je défends depuis des semaines, elle est maintenant aux yeux de tous les Fran- çais», a-t-il dit à Franceinfo. «Chaque semaine, il y a des fuites organisées contre le secret de l'instruction», s'est insurgé le député de Paris alors que l'enquête qui le vise a été élargie mardi à des faits «d'escroquerie aggravée», de «faux» et «usage de faux». Le Canard enchaîné a par ailleurs affirmé dans sa dernière édition que François Fillon avait été rémunéré pour organiser une rencontre un homme d'affaires et Vladimir Poutine. «La réalité, c'est que la gauche est dans l'incapacité de gagner cette élection et qu'elle n'a plus qu'une seule possibilité pour y parvenir: ce serait de ne pas avoir d'adversaire à droite», s'est insurgé Fillon. «Je lui dis: ça ne se produira pas». «Si je n'étais pas candidat à cette élection, ça veut dire qu'il n'y aurait pas de candidat de la droite et du centre à l'élection pré- sidentielle en France. C'est ça qu'on appelle la démocratie?», s'est exclamé le candidat, dénonçant «une attaque sans précédent depuis le début de la Ve République.» La période des parrainages étant close depuis vendredi 17 mars, il n'est plus possible de présenter de nouvelles candidatures à l'élection pré- sidentielle, même en cas de renoncement d'un des onze candidats. L'enquête sur de possibles emplois fictifs de collaborateurs parlementaires familiaux a été étendue à des soupçons d'"escroquerie aggravée, faux et usage de faux", selon une source judiciaire. d'après Le Monde, la justice se demande si "les époux Fillon ont pu produire des faux pour justifier les salaires" versés à l'épouse du candidat, Penelope.
 
 

à lire aussi :
Al Sissi renoue avec Abdelfettah
Le double attentat qui a frappé, dimanche 9 avril, deux églises chrétiennes d’egypte, tuant au moins 44 personnes, n’a malheureusement pas surpris la minorité...
Mépris de haut vol
I l est désormais clair que les compagnies aériennes a m é r i c a i n e s – à l’image du président du pays ne reculent devant rien. Apparemment, seul...
Bachar à plein gaz...
 Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni d’urgence, mercredi 5 avril, à New York, au lendemain de l’attaque qui a fait 74 morts, dont 20...
Dopage : Poutine contre-attaque
«Faites du sport! Si vous le pratiquez de façon subtile, le succès viendra…» Tel était le conseil donné par le chef du Kremlin, Vladimir Poutine,...