Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
France : Un combat sans panache
François Fillon doit retirer sa candidature à l'élection présidentielle. C'est ce qu’a formulé le Parti socialiste après les nouvelles révélations sur les affaires concernant le candidat de la droite. «Ce train interminable d'accusations, dont le bruit assourdissant recouvre la campagne, empêche tout débat serein sur le destin de notre pays (...) Ce débat est tout simplement interdit de votre fait », écrit le PS dans un communiqué publié mercredi 22 mars. La droite a répondu avec véhé- mence, le jour même, au souhait du Parti socialiste de voir François Fillon se «retirer» de la course à la présidence de la République. À la gauche, qui a jugé que l'ancien premier ministre devait suivre l'exemple de Bruno Le Roux -qui a démissionné du gouvernement après la révélation de l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires-, François Fillon a vivement rétorqué ce mercredi. «Les masques tombent (...) La machination que je défends depuis des semaines, elle est maintenant aux yeux de tous les Fran- çais», a-t-il dit à Franceinfo. «Chaque semaine, il y a des fuites organisées contre le secret de l'instruction», s'est insurgé le député de Paris alors que l'enquête qui le vise a été élargie mardi à des faits «d'escroquerie aggravée», de «faux» et «usage de faux». Le Canard enchaîné a par ailleurs affirmé dans sa dernière édition que François Fillon avait été rémunéré pour organiser une rencontre un homme d'affaires et Vladimir Poutine. «La réalité, c'est que la gauche est dans l'incapacité de gagner cette élection et qu'elle n'a plus qu'une seule possibilité pour y parvenir: ce serait de ne pas avoir d'adversaire à droite», s'est insurgé Fillon. «Je lui dis: ça ne se produira pas». «Si je n'étais pas candidat à cette élection, ça veut dire qu'il n'y aurait pas de candidat de la droite et du centre à l'élection pré- sidentielle en France. C'est ça qu'on appelle la démocratie?», s'est exclamé le candidat, dénonçant «une attaque sans précédent depuis le début de la Ve République.» La période des parrainages étant close depuis vendredi 17 mars, il n'est plus possible de présenter de nouvelles candidatures à l'élection pré- sidentielle, même en cas de renoncement d'un des onze candidats. L'enquête sur de possibles emplois fictifs de collaborateurs parlementaires familiaux a été étendue à des soupçons d'"escroquerie aggravée, faux et usage de faux", selon une source judiciaire. d'après Le Monde, la justice se demande si "les époux Fillon ont pu produire des faux pour justifier les salaires" versés à l'épouse du candidat, Penelope.
 
 

à lire aussi :
Quand la diplomatie tourne à la farce
La publication américaine The Onion est connue pour ses informations aussi drôles que farfelues : "Kim Jong-un élu l'homme le plus sexy de la planète", "La CIA...
Washington, Ankara et les Kurdes…
"Terroristes" pour Ankara, "rempart" contre l’Etat islamique pour Washington: la Turquie et les Etats-Unis s’affrontent à propos des combattants kurdes de Syrie, un dossier qui...
La Kabylie défie Alger
Face à la répression permanente à laquelle est confronté le peuple kabyle, Ferhat Mehenni, leader du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et...
Terrorisme : le Burkina touché au coeur
L’image d’un Burkina longtemps présenté comme un havre de paix, à l’abri de la folie djihadiste dans un océan régulièrement...