Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Toilettes bio
Une révolution est en train de naître dans le domaine des chiottes. «Il s’agit de latrines totalement étanches et isolées du milieu extérieur.», nous apprend une dépêche appétissante de la MAP. Chaque toilette est formée de deux cuvettes séparatrices avec un trou chacun, l’une destinée à l’urine et l’autre aux excréments, indique Mohamed Yacoubi Khebiza, président de l’association marocaine de biotechnologie microbienne et de protection des ressources naturelles (Microbiona), qui explique avoir installé en 2013 des toilettes sèches pour la première fois au Maroc dans la région d’Errachidia. Objectif de ce nouveau dispositif: Faire ses besoins sans recourir à l’eau: «C’est l’objectif des toilettes sèches qui représentent véritablement une révolution douce dans la valorisation des déchets humains pour en faire une précieuse source de fertilisants», nous apprend cette dépêche très parfumée. On aura bientôt sur le marché des tomates fertilisées au caca. On n’arrête pas le progrès ! Cette invention est conçue, argue son promoteur, pour économiser jusqu’à 20% de la ressource hydrique domestique qui évacue urine et autres matières résiduelles de la digestion. Pas de souci à se faire, tout baigne dans le plus aromatisé des mondes : «Non, il n’y a aucun problème d’odeur, ni de contamination fécale des sols agricoles et des cultures par la suite, contrairement à ce qu’on pourrait penser», explique M. Khebiza qui ne trouve que des avantages à son système : préservation des ressources en eau, protection des sols, réduction des rejets polluants dans l’environnement avec en prime une amélioration de la qualité de vie et des conditions sanitaires des habitants. En somme que du bonheur certifié sans odeur ! L’histoire ne dit pas si cette belle trouvaille a des chances de contribuer à la création d’emplois via la création d’une filière professionnelle de fouillemerde… 

à lire aussi :
Coca-Cola, une tueuse en masse ?
On le savait depuis longtemps, boire du Coca et autres boissons sucrées est mauvais pour la santé. Ce que l’on ignorait, c’était le chiffre inquiétant du...
Un héros en mal de reconnaissance
Il y a six mois, Najim Benamar faisait ses courses dans une supérette dans le Bas-Vernet, un quartier de Perpignan en France. Alors qu'il passe en caisse, un braqueur armé d'un pistolet...
Les chinoiseries low tech de Daoudi
A peine a-t-il été lancé par le ministre de l’Enseignement supérieur Lahcen Daoudi que le programme «Lawhati», c'est-à-dire littéralement...
Sale école hôtelière de Salé
Le comble pour une école hôtelière, censée former aux arts culinaires, est de servir à ses hôtes une restauration de qualité inférieure à...