Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
La foi n’est convoquée que les jours de fête
Le journaliste et écrivain Khalil Hachimi Idrissi vient de publier un nouveau recueil, «La foi n’est convoquée que les jours de fête», aux éditions la Croisée des Chemins. Cette œuvre qui, comme l’a souligné l’auteur, «exprime toujours les mêmes considérations et questionnements sur le monde qui nous entoure et surtout sur la manière avec laquelle nous le lisons, constitue une étape dans un chemin d’écriture constant». Ce recueil de poésie est surtout un tendre clin d'œil à la vie, à la beauté du changement et du temps qui passe. On y trouve un témoignage lucide de la difficulté «à lire, à comprendre et à cerner les choses de la vie». «L’écriture poétique reste une étape très privilégiée, sans concession, et qui impose une émotion très forte dans cette lecture du monde qui n’est pas très simple», a souligné M. Hachimi Idrissi. Frappé par la pertinence des poèmes de l’écrivain poète Hachimi Idrissi, l’activiste culturel, Younes Ajarai, a quant à lui, souligné qu’il existe une véritable sensibilité qui s’exprime à travers ses écrits. « La poésie laisse transparaître et transpirer sa sensibilité », a-t-il dit, se disant impressionné par la capacité de M. Hachimi Idrissi à trouver du temps pour continuer à écrire, et qui, selon lui, s’avère une thérapie extraordinaire. Auteur en 2005 des « Billets Bleus » chroniques marocaines 1994- 2000 paru chez Eddif, M. Hachimi Idrissi avait également sorti «A la conquête de rien» publié en 2011, chez la Croisée des chemins, puis un recueil de poèmes «Subterfuges» ou les détours des rimes rebelles, en 2012 aux éditions Zanzibar. Le journaliste et écrivain avait aussi publié deux recueils en 2015 intitulés «une conversation marocaine», édité chez Casa Express et «L’intuition et la preuve» paru aux éditions la Croisée des chemins. Né à Casablanca, M. Hachimi Idrissi a été rédacteur en chef de Maroc Hebdo International, avant de lancer le quotidien francophone Aujourd’hui Le Maroc (2001). Il était aussi président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux et du jury du Grand prix national de la presse (2007), outre sa qualité de Grand officier de la Confré- rie de Gutenberg.
 
 

à lire aussi :
Vent de fraîcheur sur le philharmonique
Et si, pour une fois, vous commenciez l’année en douceur et en harmonie avec de la musique classique ? Alors détendez-vous et laissez-vous emporter par le flot majestueux...
Qui sera le meilleur roman arabe ?
Deux écrivains marocains font partie des 16 candidats retenus dans le cadre de la longue liste du Prix international du roman arabe 2017, dévoilée lundi. Cette liste restreinte,...
Un grand historien s'en va
Le Maroc perd une figure emblématique des sciences et des lettres. Le professeur Abdelhadi Tazi, membre de l'Académie du royaume du Maroc est décédé jeudi 2 avril...
Le Prix Grand atlas pour Moha Souag
Moha Souag vient d'être distingué par le Prix Grand Atlas de l’Institut français du Maroc pour son sixième roman, " Nos plus beaux jours". Très...