Dernière minute ...
L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Daesh revendique l'attentat près du Parlement à Londres Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Le Roi charge Saad-Eddine El Othmani de la mission de former un nouveau gouvernement, Benkirane remercié McDonald's sert un «McLézard» à une Indienne Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Can'art et Culture
La foi n’est convoquée que les jours de fête
Le journaliste et écrivain Khalil Hachimi Idrissi vient de publier un nouveau recueil, «La foi n’est convoquée que les jours de fête», aux éditions la Croisée des Chemins. Cette œuvre qui, comme l’a souligné l’auteur, «exprime toujours les mêmes considérations et questionnements sur le monde qui nous entoure et surtout sur la manière avec laquelle nous le lisons, constitue une étape dans un chemin d’écriture constant». Ce recueil de poésie est surtout un tendre clin d'œil à la vie, à la beauté du changement et du temps qui passe. On y trouve un témoignage lucide de la difficulté «à lire, à comprendre et à cerner les choses de la vie». «L’écriture poétique reste une étape très privilégiée, sans concession, et qui impose une émotion très forte dans cette lecture du monde qui n’est pas très simple», a souligné M. Hachimi Idrissi. Frappé par la pertinence des poèmes de l’écrivain poète Hachimi Idrissi, l’activiste culturel, Younes Ajarai, a quant à lui, souligné qu’il existe une véritable sensibilité qui s’exprime à travers ses écrits. « La poésie laisse transparaître et transpirer sa sensibilité », a-t-il dit, se disant impressionné par la capacité de M. Hachimi Idrissi à trouver du temps pour continuer à écrire, et qui, selon lui, s’avère une thérapie extraordinaire. Auteur en 2005 des « Billets Bleus » chroniques marocaines 1994- 2000 paru chez Eddif, M. Hachimi Idrissi avait également sorti «A la conquête de rien» publié en 2011, chez la Croisée des chemins, puis un recueil de poèmes «Subterfuges» ou les détours des rimes rebelles, en 2012 aux éditions Zanzibar. Le journaliste et écrivain avait aussi publié deux recueils en 2015 intitulés «une conversation marocaine», édité chez Casa Express et «L’intuition et la preuve» paru aux éditions la Croisée des chemins. Né à Casablanca, M. Hachimi Idrissi a été rédacteur en chef de Maroc Hebdo International, avant de lancer le quotidien francophone Aujourd’hui Le Maroc (2001). Il était aussi président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux et du jury du Grand prix national de la presse (2007), outre sa qualité de Grand officier de la Confré- rie de Gutenberg.
 
 

à lire aussi :
Qui sera le meilleur roman arabe ?
Deux écrivains marocains font partie des 16 candidats retenus dans le cadre de la longue liste du Prix international du roman arabe 2017, dévoilée lundi. Cette liste restreinte,...
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première...
L’OPM obtient le statut d’utilité publique
Consécration pour l’Orchestre philarmonique du Maroc (OPM). Cet orchestre vient, en effet, d’obtenir le statut d’utilité publique, récompensant 19 années...
Le sourire, tout un art
Le street art est un art éphémère qui permet aux jeunes d'exprimer leurs émotions tout aussi éphémères. Les graffeurs ED et Placebo se sont...