Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Le Yémen aux oubliettes
La guerre du Yémen continue de faire des dégâts parmi les civils, même ceux qui ont réussi à s'éloigner des combats. Certaines familles dorment sous des bâches, d'autres à la belle étoile malgré le froid. des milliers d'entre eux ont notamment fui les bombardements de la ville portuaire de Mokha à l'ouest du Yémen. Quelque 1 500 familles installées dans un camp de fortune se plaignent de manquer de tout, même si le haut-Commissariat pour les réfugiés (hCR) de l'ONU a déjà four - ni à certaines des tentes et des couvertures pour se prémunir du froid hivernal, selon un responsable provincial. La ville de Mokha, important port sur la mer Rouge, a été reprise début février par les forces progouvernementales yémé- nites, soutenues par l'aviation d'une coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite. Elles en ont chassé les rebelles yémé- nites houthis, au prix de combats ayant fait des centaines de morts de part et d'autre. des affrontements continuent de faire rage autour de la base militaire Khaled Ibn al-Walid, située à l'est de Mokha, tenue par les rebelles, et plus au nord où les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour hadi tentent d'avancer vers la province de hodeida. début février, le hCR s'est dit préoccupé par «le sort de milliers de civils» ayant fui ou étant pris au piège de la guerre sur la côte ouest du Yémen. Citant des déplacés de Mokha, le hCR a indiqué que jusqu'à 30 000 personnes pourraient avoir fui les combats. Le conflit s'est aggravé avec l'intervention militaire en mars 2015 de la coalition arabe pour aider les forces progouvernementales à chasser les houthis, des rebelles chiites originaires du nord du Yémen, qui ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et d'autres parties du pays entre fin 2014 et début 2015. La situation humanitaire ne cesse de se détériorer dans ce pays pauvre de la Péninsule arabique où quelque 19 des 26 millions d'habitants ont besoin d'aide alimentaire, selon le patron des opérations humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien. « Sept millions de Yéménites ne savent pas d'où viendra leur prochain repas », a expliqué M. O'Brien au Yémen où il a dû renoncer mardi, en raison de la guerre, à se rendre à Taëz (sud-ouest), la troisième ville du pays où les loyalistes sont assiégés par les rebelles. En deux ans, le conflit a fait plus de 7 500 morts et 40 000 blessés, selon M. O'Brien. 

à lire aussi :
Algérie en panne de soins
Après la pénurie de certaines denrées alimentaires, c’est au tour des médicaments de se faire de plus en plus rares en Algérie. Et c’est la...
Le désamour des Français pour François
Le président socialiste est tombé à 26% d'opinions favorables, franchissant un record historique d'impopularité. Aucun président français n’a...
Turique : Erdogan se voit en sultan
Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a relancé aujourd'hui son projet très controversé de réforme de la Constitution destiné notamment...
Taubira s'auto-déchoit du ministère de la justice
Alors que le gouvernement de Manuel Valls s’arroche bec et ongles à son projet de déchéance de nationalité, la ministre française de la Justice, Christiane...