Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Sale temps pour Salé
Les images de Salé et dans une moindre mesure de Rabat submergées d’eau suite à de fortes précipitations de moins de 4 heures jeudi 23 février ont choqué autant qu’ils ont scandalisé les citoyens. Résultat de cette situation de chaos et de désordre indescriptibles : perturbation de la circulation automobile, dégâts sur le réseau ferroviaire et plusieurs commerces et administrations inondées. A l’instar de la majorité des villes marocaines y compris les plus grandes, Rabat et Salé ne disposent pas de dispositif Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile), un plan multiservice de gestion de la crise avec un redé- ploiement rapide des moyens à la fois publics et privés pour faire face à des situations exceptionnelles similiares. Pour toute réaction à la catastrophe de Salé révélatrice de l’ampleur de l’incurie et de l’imprévoyance locales, les autorités ont bricolé une cellule de veille formée des services de la protection civile, la sûreté nationale et la Redal, le gestionnaire défaillant de la distribution d'eau, d’électricité et des services d'assainissement, qui n’en finit pas de se noyer sous sa mauvaise gestion. «Si ces précipitations devaient se prolonger toute une journée, Salé aurait connu le même sort que l’Atlantide, ce continent détruit par les eaux», ironise un habitant piégé par les eaux. Tout à sa débandade, la commune de Salé n’a même pas eu le réflexe de faire distribuer des gilets de sauvetage et du matériel d’aide à la flottabilité pour les habitants qui n’ont pas le pied marin !
 
 

à lire aussi :
Chabat se pose en opposant
Comme promis par le ministère de l’Intérieur, hamid Chabat a été auditionné lundi 27 février pendant plus de 2 heures par la PJ de Rabat suite à...
Benkirane y croit encore
La dernière p r o p o s i t i on de Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch pour sortir les négociations de leur enlisement prête vraiment à sourire. Elle consiste...
Le monopole de Benamour
Une nouvelle loi modifiant et renforçant ses prérogatives ayant été votée, le mandat du conseil de la concurrence, instituée en 2009, a expiré en...
La belle conduite d’Akram
La Lamborghini que le papa Akram du Wydad s’est empressé d’offrir à son fils avant la fin 2013 pour échapper à la nouvelle taxe automobile alimente encore les discussions de...