Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Sale temps pour Salé
Les images de Salé et dans une moindre mesure de Rabat submergées d’eau suite à de fortes précipitations de moins de 4 heures jeudi 23 février ont choqué autant qu’ils ont scandalisé les citoyens. Résultat de cette situation de chaos et de désordre indescriptibles : perturbation de la circulation automobile, dégâts sur le réseau ferroviaire et plusieurs commerces et administrations inondées. A l’instar de la majorité des villes marocaines y compris les plus grandes, Rabat et Salé ne disposent pas de dispositif Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile), un plan multiservice de gestion de la crise avec un redé- ploiement rapide des moyens à la fois publics et privés pour faire face à des situations exceptionnelles similiares. Pour toute réaction à la catastrophe de Salé révélatrice de l’ampleur de l’incurie et de l’imprévoyance locales, les autorités ont bricolé une cellule de veille formée des services de la protection civile, la sûreté nationale et la Redal, le gestionnaire défaillant de la distribution d'eau, d’électricité et des services d'assainissement, qui n’en finit pas de se noyer sous sa mauvaise gestion. «Si ces précipitations devaient se prolonger toute une journée, Salé aurait connu le même sort que l’Atlantide, ce continent détruit par les eaux», ironise un habitant piégé par les eaux. Tout à sa débandade, la commune de Salé n’a même pas eu le réflexe de faire distribuer des gilets de sauvetage et du matériel d’aide à la flottabilité pour les habitants qui n’ont pas le pied marin !
 
 

à lire aussi :
Benkirane y croit encore
La dernière p r o p o s i t i on de Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch pour sortir les négociations de leur enlisement prête vraiment à sourire. Elle consiste...
Lydec distingué
Lydec vient d’obtenir le label CGEM pour la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Cette distinction intervient quelques mois après l’octroi par Vigeo du...
Scandale à l’Iscae Rabat
Le directeur de l’Iscae Rabat a pris une décision pour le moins étonnante : faire muter à l’Iscae Casablanca, sans autre forme de procès ni motif valable, un...
Très chère auto-construction
Les adeptes de l’auto construction doivent, en vertu des dispositions du projet de budget 2016, payer plus cher le mètre carré couvert au titre de la contribution sociale de...