Dernière minute ...
Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Daesh revendique l'attentat près du Parlement à Londres Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Le Roi charge Saad-Eddine El Othmani de la mission de former un nouveau gouvernement, Benkirane remercié McDonald's sert un «McLézard» à une Indienne Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
L’Egypte freine Renault Tanger
Les problèmes d’exportation en Egypte de la Logan dacia, usinée à la Somaca de Casablanca, datent du lendemain de l’accord de libre échange arabe initié à Agadir en mai 2001, signé à Rabat en février 2004 et entré en vigueur en mars 2007. Malgré cet accord, Le Caire refusait de laisser entrer sur son marché sous divers motifs qui s’apparentent à des barrières non tarifaires les voitures économiques montées au Maroc. Rebelote avec les bagnoles low cost sorties des chaînes de la fabrique Renault à Tanger. Frappées d’interdiction depuis janvier 2015 d’entrée sur le marché du pays du général Al Sissi. Motif avancé : «non-respect de la règle du cumul de l’origine euro-méditerranéenne», une clause intégrée à l’accord d’Agadir qui pré- voit l’application de règles d’origine strictes pour la région, incluses dans le cadre du protocole pan-euro-med, ratifié par les pays membres de cet accord (Maroc, Égypte, Tunisie, Jordanie) et l’Union européenne (UE). Selon hassan Sentissi, le président de l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX), «Les Égyptiens acceptent volontiers les exportations Renault en provenance d’autres lieux de production (…),- mais refusent catégoriquement les importations en provenance de Tanger-Med, arguant qu’il s’agit d’une Zone franche d’exportation et que celle-ci n’est pas concernée par les règles d’origine euro-méditerranéennes». du côté du ministère marocain du Commerce extérieur, on considère que le Maroc dépasse «largement cette condition grâce à l'exploitation de la règle du cumul diagonal avec l'UE». Les discussions sont en cours entre les responsables des deux pays pour leur embargo sur notre très moins chère voiture de Tanger. Et si cette dernière n’était victime que de la mauvaise humeur du président Al Sissi qui, depuis qu’il a décidé de rouler pour l’Algérie, s’est senti obligé d’agir contre les intérêts du Maroc.

à lire aussi :
Médicaments de contrebande (suite)
Il semble que l’alerte aux médicaments de contrebande que nous avions lancée dans un numéro précédent du Canard a trouvé des oreilles attentives non...
Ces trafiquants qui ne se cachent plus…
A Malaga, au sud de l'Espagne, un groupe de baigneurs a assisté à une scène plutôt hallucinante. Un horsbord a accosté sur la plage ensoleillée. À son...
Google pas si géant que ça…
Une ancienne salariée de Google a raconté dans une série de tweets comment elle a essayé de se pencher sur les inégalités de salaires au sein de...
Réfugiés: Dissuasion par voie de presse!
"Les Hongrois sont hospitaliers, mais les mesures les plus sévères possibles sont prises contre ceux qui tentent d’entrer en Hongrie illégalement". Voilà en...