Dernière minute ...
L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) Al Hoceima : Le parquet ordonne l'arrestation de Zafzafi SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte 9e circonscription : La presse algérienne s'indigne du retrait de candidature de Leila Aichi  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
L’Egypte freine Renault Tanger
Les problèmes d’exportation en Egypte de la Logan dacia, usinée à la Somaca de Casablanca, datent du lendemain de l’accord de libre échange arabe initié à Agadir en mai 2001, signé à Rabat en février 2004 et entré en vigueur en mars 2007. Malgré cet accord, Le Caire refusait de laisser entrer sur son marché sous divers motifs qui s’apparentent à des barrières non tarifaires les voitures économiques montées au Maroc. Rebelote avec les bagnoles low cost sorties des chaînes de la fabrique Renault à Tanger. Frappées d’interdiction depuis janvier 2015 d’entrée sur le marché du pays du général Al Sissi. Motif avancé : «non-respect de la règle du cumul de l’origine euro-méditerranéenne», une clause intégrée à l’accord d’Agadir qui pré- voit l’application de règles d’origine strictes pour la région, incluses dans le cadre du protocole pan-euro-med, ratifié par les pays membres de cet accord (Maroc, Égypte, Tunisie, Jordanie) et l’Union européenne (UE). Selon hassan Sentissi, le président de l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX), «Les Égyptiens acceptent volontiers les exportations Renault en provenance d’autres lieux de production (…),- mais refusent catégoriquement les importations en provenance de Tanger-Med, arguant qu’il s’agit d’une Zone franche d’exportation et que celle-ci n’est pas concernée par les règles d’origine euro-méditerranéennes». du côté du ministère marocain du Commerce extérieur, on considère que le Maroc dépasse «largement cette condition grâce à l'exploitation de la règle du cumul diagonal avec l'UE». Les discussions sont en cours entre les responsables des deux pays pour leur embargo sur notre très moins chère voiture de Tanger. Et si cette dernière n’était victime que de la mauvaise humeur du président Al Sissi qui, depuis qu’il a décidé de rouler pour l’Algérie, s’est senti obligé d’agir contre les intérêts du Maroc.

à lire aussi :
Lobbying pour Dakhla
Les élus franco-marocains, Salah Bourdi et Khadija Gamraoui, se débrouillent comme ils peuvent pour mettre le Sahara dans le planning du sénat français. Ils ont finalement...
Au secours, les poux attaquent !
Pas besoin de chercher des poux dans la tête de hamid Chabat ou de son tombeur islamiste, il faut désormais les traquer dans les écoles des quartiers populaires de Fès...
Le PJD veut muscler le congé paternité
Il faut au moins reconnaître aux islamistes une qualité qui manque cruellement à leurs adversaires. A chaque fois que la grogne sociale monte, que les problèmes sociaux...
Big Brother électronique au Maroc
Internet au Maroc, comme dans nombre de pays arabes et occidentaux, est fliqué. Un paquet de documents «fuités» dans les médias montrent que le Royaume fait partie...