Dernière minute ...
L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Daesh revendique l'attentat près du Parlement à Londres Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Le Roi charge Saad-Eddine El Othmani de la mission de former un nouveau gouvernement, Benkirane remercié McDonald's sert un «McLézard» à une Indienne Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Can'art et Culture
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première œuvre littéraire prometteuse. Samir Benmalek plante son décor dans un désert qu'il connait très bien pour y avoir vécu un bon bout de temps. dans ses quatre nouvelles sur le désert, Samir Benmalek, décrit une réalité algérienne. Ces nouvelles sont d’une puissance unique. Ces textes peuvent paraitre sombres et sans espoir, mais un message persiste et rémanent, celui de la possibilité d’un meilleur avenir par l’ouverture vers l’autre et finalement vers soi. Avec «Les faiseurs d’oasis», l’auteur prend le lecteur par la main et lui suggère de ne plus avoir peur de ses fantômes pour vivre et ne pas survivre, comme une ode à la quête intérieure, mais avec le courage nécessaire pour affronter l’avenir, même incertain. Il s’agit d’un recueil qui a son caractère et dégage une émotion propre. En quelques lignes à peine, il nous transporte dans un univers, dans son univers avec délicatesse et force. On vit avec le personnage, on vit son histoire, on se laisse porter jusqu'à la chute finale, qui ne déçoit jamais. L'émotion est d'autant plus présente dans ce recueil que les thèmes abordés touchent toute la société… À travers ses écrits, Samir Benmalek nous fait un cadeau : celui du partage. Et à travers ses mots, l'émotion nous remplit. Un joli recueil à déguster lentement pour en savourer chaque histoire. «Les faiseurs d’oasis» c'est Le reg, la gara, le sable brûlant, le Tanezrouft implacable, le soleil impitoyable et indifférent, la soif qui guette l’imprudent… monde aussi – naguère – des esclaves, ces fourmis des palmeraies. Une œuvre qui n'est pas pour autant aride. Le romancier y laisse une empreinte de son spontané, parfois noir, et révèle à son lecteur l'essence de la vie dans ces contrées arides. «Voir dans l’âme des hommes n’estce pas lire les arabesques des astres…». Des récits à lire absolument.

à lire aussi :
L’OPM obtient le statut d’utilité publique
Consécration pour l’Orchestre philarmonique du Maroc (OPM). Cet orchestre vient, en effet, d’obtenir le statut d’utilité publique, récompensant 19 années...
Le sourire, tout un art
Le street art est un art éphémère qui permet aux jeunes d'exprimer leurs émotions tout aussi éphémères. Les graffeurs ED et Placebo se sont...
Noces d’argent de la Galerie Delacroix
En 1986, Georges Bousquet devint directeur du centre culturel, rebaptisé depuis «Institut français de Tanger». Il découvrit un lieu d’exposition...
1975 comme vous ne l’avez jamais vu
L'ouvrage "Maroc 1975", paru récemment aux éditions "La Non-MAISON micro centre d'art" et "Hors' Champs", est une invitation à la découverte des scènes de la vie...