Dernière minute ...
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Des clients de la Société Générale Maroc délestés de 2000 DH, la direction parle d’erreur technique Selon l'Office des changes, au 30/06/17, le flux des IDE est en hausse mais  le déficit commercial s'aggrave Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première œuvre littéraire prometteuse. Samir Benmalek plante son décor dans un désert qu'il connait très bien pour y avoir vécu un bon bout de temps. dans ses quatre nouvelles sur le désert, Samir Benmalek, décrit une réalité algérienne. Ces nouvelles sont d’une puissance unique. Ces textes peuvent paraitre sombres et sans espoir, mais un message persiste et rémanent, celui de la possibilité d’un meilleur avenir par l’ouverture vers l’autre et finalement vers soi. Avec «Les faiseurs d’oasis», l’auteur prend le lecteur par la main et lui suggère de ne plus avoir peur de ses fantômes pour vivre et ne pas survivre, comme une ode à la quête intérieure, mais avec le courage nécessaire pour affronter l’avenir, même incertain. Il s’agit d’un recueil qui a son caractère et dégage une émotion propre. En quelques lignes à peine, il nous transporte dans un univers, dans son univers avec délicatesse et force. On vit avec le personnage, on vit son histoire, on se laisse porter jusqu'à la chute finale, qui ne déçoit jamais. L'émotion est d'autant plus présente dans ce recueil que les thèmes abordés touchent toute la société… À travers ses écrits, Samir Benmalek nous fait un cadeau : celui du partage. Et à travers ses mots, l'émotion nous remplit. Un joli recueil à déguster lentement pour en savourer chaque histoire. «Les faiseurs d’oasis» c'est Le reg, la gara, le sable brûlant, le Tanezrouft implacable, le soleil impitoyable et indifférent, la soif qui guette l’imprudent… monde aussi – naguère – des esclaves, ces fourmis des palmeraies. Une œuvre qui n'est pas pour autant aride. Le romancier y laisse une empreinte de son spontané, parfois noir, et révèle à son lecteur l'essence de la vie dans ces contrées arides. «Voir dans l’âme des hommes n’estce pas lire les arabesques des astres…». Des récits à lire absolument.

à lire aussi :
Il était une fois les légendes du sport
L a Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) vient de publier un beau livre intitulé «Le Sport au Maroc, Palmarès et Légendes». Il s’agit d’un voyage dans...
Avec 2M, c’est Maroc in love
C’est sur le mythique morceau d'Oum Kalthoum "Hob Eih", fredonné par un jeune homme face à l’océan que s’ouvre "Shakespeare El Bidaoui", documentaire...
Réda Sadiki, le nouvel hôte de la littérature marocaine
écriture est un domaine réservée aux litté- raires mais lorsque les scientifiques s’en mêlent, ils deviennent fort redoutables, tel est le cas...
Yann’sine Jebli, une star est née
C’est un jeune marocain, âgé de 20 ans, Yann’sine Jebli, qui a créé le buzz sur le web ce week-end après sa participation plus que remarquée lors...