Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Benkirane le fou, Benkirane l’otage
Abdelilah Benkirane commence sérieusement à péter les plombs à cause dur retard considérable pris dans la formation du gouvernement. Lors d’une réunion avec ses ouailles samedi dernier, il s’est laissé aller à une longue diatribe qui a étonné jusque dans son propre camp: «Il n’est pas normal que notre roi aille soulager le calvaire de certains peuples africains, et que nous humilions le peuple marocain. L’humiliation pour le peuple marocain, c’est si on ne respecte pas sa véritable volonté ». Message d’un dé- sespéré à bout de patience, à qui veut l’entendre…Et Benkirane, tout à sa frustration , de lancer une mise en demeure à qui de droit : «J’attends le retour de Sa Majesté pour lui proposer un gouvernement, ou l’informer de mon incapacité à en former un». Si Benkirane continue comme ça, il va finir à Boya Omar… Lundi 20 février, date qui marque le 6ème anniversaire du mouvement du même nom, le Premier ministre indigné continue devant le Forum international de la justice sociale son numéro de névrosé sur le registre de la revendication politico- sociale: «tout le monde veut les réformes, tout le monde recherche des solutions, mais personne ne veut consentir des sacrifices. Tout le monde veut réaliser ce qu’il y a de positif dans les slogans, mais attention, ne touchez à rien de ce qu’ils possèdent, argent, pouvoir, privilèges…». Et Benkirane d’expliciter un peu plus sa pensée : «Il faut savoir renoncer, parfois, à un peu de sa richesse, pour ne pas perdre le fondement de la prospérité, qui est la stabilité ». Moi ou le chaos. Qu’est ce qu’on serait sans Benkirane le fou, Benkirane l’otage… Le Canard fidèle à sa générosité habituelle, le Canard propose une sortie de crise à si Abdelilah avant qu'il ne soit trop tard : un poste d'ambassadeur éternel aux îles aux crocodiles.

à lire aussi :
Inégalités inégalées
 Dans son dernier rapport sur les inégalités, le sous-développement et les défis écologiques, la Banque mondiale s’est intéressée aux...
OCP Policy Center dans le top 10
 Dans le nouveau classement réalisé par le Lauder Institute de l’Université de Pennsylvanie, « OCP Policy Center » figure comme le 9ème meilleur...
Benkirane le fou, Benkirane l’otage
Abdelilah Benkirane commence sérieusement à péter les plombs à cause dur retard considérable pris dans la formation du gouvernement. Lors d’une réunion...
L’examen de conscience de Benkirane
Le charme de Abdelilah Benkirane n’a pas opéré avec les enseignants-stagiaires en grève depuis octobre dernier à cause de deux décrets jugés...