Dernière minute ...
Le Parisien : Une substance cancérogène trouvée dans « P’tit biscuit » de marque Nestlé qui porte la mention « texture ferme et fondante » Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Les députés britanniques donnent le feu vert à Theresa  May pour déclencher le Brexit Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir France : 2,8 millions de personnes boivent de l'eau polluée Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Ookla Speedtest : le réseau 4G+ de Maroc Telecom couvre plus de 73% de la population, soit la couverture la plus large au Maroc Washington s'étant abstenu, 14 membres du Conseil de sécurité onousien adoptent une résolution contre les colonies israéliennes Plus de 24 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2015 Mohammed VI reçoit à Marrakech Pierre Bergé, président de la Fondation Jardin Majorelle et le décore du Grand cordon du wissam alaouite Casablanca-Hay Hassani : Le Roi inaugure l'Université Mohammed VI des sciences de la santé de Casablanca, le 15 décembre 2016 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Une première : le Souverain prononce depuis Dakar un discours à l’occasion de la célébration du 41e anniversaire de la Marche verte Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La capitalisation boursière de Casablanca détenue par les étrangers et les MRE atteint 34,38%  contre 32,54% en 2014 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Dell Maroc vend (encore) son personnel…
Dell SAS installé à Casa Nearshore a encore frappé. L’entreprise, spécialisée dans la fourniture des prestations informatiques à distance, a été prise en flagrant délit de « vente » de son activité avec ses 217 cadres et employés au groupe nippon NTT data Services Morocco, une Sarl immatriculée le 22 juin 2016 et dotée d’un capital colossal de 8.000 DH ! Protestation des victimes de Dell SAS qui, tout en refusant le transfert de leurs contrats de travail à la nouvelle enseigne, ont organisé le 7 février dernier une grève avec sit-in pour dénoncer cette marchandisation de leurs emplois. Sans aucune garantie sur les nouvelles conditions de travail et la sauvegarde de leurs avantages et acquis accumulés au titre de plusieurs années de dur labeur avec l’ancien employeur-vendeur… La Fédération nationale des centres d’appel et des métiers de l’offshoring, affiliée à l’UMT, s’empare aussitôt du conflit. Objectif : obliger Dell à signer un engagement de protection des droits de ses anciens collaborateurs étant donné que rien ne garantit a priori que le nouveau repreneur basé à Rabat ne s’empressera pas, une fois le contrat de cession enregistrée auprès du tribunal de commerce de Casablanca, de se débarrasser du personnel racheté de chez Dell Sas qui a déjà fait le même coup il y a quelques années en vendant une bonne partie de son personnel de Casa Neashore à une enseigne du nom de Sutherland… Au terme d’une réunion de la commission préfectorale de la réconciliation tenue le 15 février au siège de la préfecture de Aïn chock en pré- sence de tous les protagonistes du dossier y compris les dirigeants de Dell, il a été décidé de convoquer un nouveau round de négociations le mercredi 22 février. L’objectif étant que la multinationale accompagne le contrat de cession de son business de garanties sérieuses quant à l’avenir professionnel de ses employés. En fait, ce genre de transactions, aux contours incertains, doit interpeller les autorités marocaines qui doivent intervenir pour faire respecter le code du travail et empêcher que les travailleurs de multinationales comme dell ne soient cédés avec les meubles dans des conditions obscures
 
 

à lire aussi :
Un footoir nommé CAF
Décidément, la Confédération Africaine de Football (CAF) ne nous aime pas. Après les sanctions disproportionnées infligées au Maroc pour avoir...
Axa poursuivie par des MRE
 Une famille de MRE a dénoncé via une pétition les agissements jugés scandaleux de l’assureur Axa dans un dossier d’accident de la route dont a...
La voile n’a plus le vent en poupe
Il est certaines disciplines sportives au Maroc qui n’ont droit cité que lorsqu’elles sont au centre d’une histoire sulfureuse. Plombé depuis un bon bout de temps,...
Le Maroc ne les fait pas rêver…
On connaissait depuis fort longtemps l’envie incessant des jeunes marocains, surtout ceux en situation précaire, de partir vivre sous d'autres cieux. Ce qu’on ignorait toutefois...