Dernière minute ...
Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Daesh revendique l'attentat près du Parlement à Londres Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Feuilleté de Canard
Salon du livre : une nouvelle page s'ouvre
Le Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2017), revient du 09 au 19 février 2017 à Casablanca. Cette année, le salon du livre de Casablanca met à l’honneur la littérature de plusieurs pays africains. Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Ceci étant, comme l’a souligné, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, en parfaite symbiose avec la vision royale visant à renforcer les relations du Maroc avec les pays africains. Il s’agit de l’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Tchad, de Sao Tomé-et- rincipe, du Rwanda ainsi que du secrétariat général de la CEEAC. Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, cette édition du salon du livre connaitra la participation de plusieurs Maisons d’édition représentant 54 pays, selon M. Sbihi. Selon le ministre, environ 702 éditeurs, dont 353 directs et 349 indirects, vont exposer 100.000 titres (soit 3 millions de copies). Le Salon sera marqué par l’organisation de la deuxième édition de la « plateforme de cession du droit d’auteur » qui constitue un outil pour échanger les droits d’auteur et de traduction, a indiqué Mohamed Amine Sbihi. Cette plateforme sera, dit-il, accessible aux professionnels du livre et de l’édition, en vue de le promouvoir à l’échelle internationale. Plusieurs pays prendront part à la deuxième édition de la plateforme de cession du droit d’auteur, notamment le Maroc ainsi que les représentants de l’Allemagne, l’Egypte, l’Italie, la Palestine, la Tunisie, la Turquie, la Chine, le Cameroun, le Gabon, le Rwanda, la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Tchad. «Tous ces éléments multiplieront davantage les rencontres et la mise en oeuvre de contrats directs de cession de droits d’auteur et renforceront davantage la dynamique des industries culturelles au niveau de l’édition», a souligné le ministre de la Culture. En parallèle aux activités dédiées aux pays africains, invité d’honneur du SIEL 2017, l’édition accueillera, conformément a son programme culturel général, des activités auxquelles participeront des écrivains marocains, arabes et étrangers. Plusieurs activités sont prévues, comprenant des tables rondes thématiques, des rétrospectives axées sur la pensée, des ateliers pour enfants ainsi que l’attribution du prix international «Ibn Batouta» de la littérature de voyage   

à lire aussi :
Mohammed V ou la monarchie populaire réédité en arabe
 Le livre de l'historien, géopolitologue et islamologue français, Charles Saint-Prot, "Mohammed V ou la monarchie populaire", publié en 2011 aux éditions du Rocher, a...
Ylias, l'amour et la révolution
Quatre ans après la sortie de son premier livre "Shamablanca", l'écrivaine Sonia Terrab revient avec un nouveau roman d'amour cette fois-ci sur fond de printemps arabe....
Un livre qui fait le point du patrimoine amazigh
Le livre « Patrimoine maure (amazigh) antique du Maroc » vient d’être publié par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Saïss de Fès....
Le dur retour de l'enfant du pays
Avec son roman « L’année de tous les apprentissages », paru aux éditions Harmattan, Najib Redouane plonge le lecteur dans les arcanes de la bureaucratie et de la...