Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Feuilleté de Canard
Salon du livre : une nouvelle page s'ouvre
Le Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2017), revient du 09 au 19 février 2017 à Casablanca. Cette année, le salon du livre de Casablanca met à l’honneur la littérature de plusieurs pays africains. Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Ceci étant, comme l’a souligné, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, en parfaite symbiose avec la vision royale visant à renforcer les relations du Maroc avec les pays africains. Il s’agit de l’Angola, du Burundi, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, du Tchad, de Sao Tomé-et- rincipe, du Rwanda ainsi que du secrétariat général de la CEEAC. Placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI, cette édition du salon du livre connaitra la participation de plusieurs Maisons d’édition représentant 54 pays, selon M. Sbihi. Selon le ministre, environ 702 éditeurs, dont 353 directs et 349 indirects, vont exposer 100.000 titres (soit 3 millions de copies). Le Salon sera marqué par l’organisation de la deuxième édition de la « plateforme de cession du droit d’auteur » qui constitue un outil pour échanger les droits d’auteur et de traduction, a indiqué Mohamed Amine Sbihi. Cette plateforme sera, dit-il, accessible aux professionnels du livre et de l’édition, en vue de le promouvoir à l’échelle internationale. Plusieurs pays prendront part à la deuxième édition de la plateforme de cession du droit d’auteur, notamment le Maroc ainsi que les représentants de l’Allemagne, l’Egypte, l’Italie, la Palestine, la Tunisie, la Turquie, la Chine, le Cameroun, le Gabon, le Rwanda, la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Tchad. «Tous ces éléments multiplieront davantage les rencontres et la mise en oeuvre de contrats directs de cession de droits d’auteur et renforceront davantage la dynamique des industries culturelles au niveau de l’édition», a souligné le ministre de la Culture. En parallèle aux activités dédiées aux pays africains, invité d’honneur du SIEL 2017, l’édition accueillera, conformément a son programme culturel général, des activités auxquelles participeront des écrivains marocains, arabes et étrangers. Plusieurs activités sont prévues, comprenant des tables rondes thématiques, des rétrospectives axées sur la pensée, des ateliers pour enfants ainsi que l’attribution du prix international «Ibn Batouta» de la littérature de voyage   

à lire aussi :
Fouad Laroui, prix Jean-Giono
Décidément les écrits de Fouad Laroui, l'auteur marocain d’expression française, séduisent de plus en plus. Après avoir décroché le...
Jad Benhamdane, un récit d'espoir !
Jad Benhamdane, 39 ans, analyste financier, se déplace depuis toujours en fauteuil roulant. Passionné par l'écriture, il vient de sortir un livre témoignage...
Vivre et survivre !
Peut-on vivre avec ça ? Ça, la mort d'un enfant. Orpheline de son fils, Tazi Salwa raconte sa détresse et son désarroi dans un livre poignant "Journal d’une...
Aux origines de Boujdour
"De Bojador à Boujdour Nomades, poètes et marins du Sahara atlantique", un livre signé Romain Simenel, retrace, en textes et en illustrations, l’histoire de ce Cap mythique...