Dernière minute ...
7 Américains disparus après la collision entre un destroyer américain et un navire philippin le 17 juin Daesh et Hamas se disputent la revendication du meurtre d'une policière israélienne à Al Qods Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Incendie de la tour Grenfell: le bilan atteint 30 morts, 70 personnes portées disparues Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Après avoir entendu le samedi 03/6 Zafzafi à Casablanca le juge demande le prolongement de sa garde à vue  Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Confus de Canard
Les lapalissades font autorité
Il semble que nous avons encore besoin au Maroc de rapports ronflants et d’études pompeuses pour nous annoncer des lapalissades plusieurs fois ressassées et prescrire aux autorités des recommandations depuis longtemps émises. Ces lapalissades, on les retrouve à foison dans le dernier rapport du Conseil économique, social et environnemental, qui a abouti à la conclusion, présentée récemment à Rabat, que le monde rural souffre de marginalisation, d’enclavement et d’inégalités à la fois économiques et sociales…Quel scoop ! Avec ses lieux communs comme «le rural ne doit pas être confondu avec l’agricole» ou «les nouvelles mutations qu’a connu la campagne marocaine requièrent un changement de paradigme» Nizar Baraka, le président de ce machin, qui a été recyclé dans la phraséologie budgétivore, a donné à l’assistance l’impression de découvrir l’eau chaude ou la faucille à couper l’herbe. Or, les maux du Maroc des campagnes, pointés du doigt depuis longtemps et à maintes occasions, sont connus de tous. Mais l’industrie du blabla et des professions de foi n’arrête pas de fonctionner à plein régime. En fait, ce qui continue à faire cruellement défaut au Maroc c’est un Conseil de l’action et de l’efficacité dont le rôle est de mettre en œuvre sur le terrain des politiques de développement concrètes qui, faute de leur traduction en actes, ne servent qu’à meubler les discours des responsables qui sont vraiment fâchés avec la culture du résultat. Combien de gouvernements ont été consommés, de départements dédiés au monde rural installés, de budgets (colossaux) engloutis et de stratégies et d’études concoctées…sans que le moindre dé- but d’une vision pour le monde rural n’ait vu le jour. Résultat : ce dernier et ses pauvres habitants, évacués des véritables préoccupations des responsables, continuent à être maintenus dans un sous-développement chronique, sans infrastructure de base ni accès aux soins ni à l’école, encore moins à un revenu décent. Tout se passe comme si ce Maroc «inutile», qui représente tout de même un peu plus de 40% de la population, était condamné définitivement, par l’on ne sait quelle fatalité, au dénuement et à la marginalisation sans jamais avoir les moyens en termes d’équipements pour affronter les rigueurs de la nature (inondations, vague de froid…) qui s’abattent régulièrement sur les ruraux, ni en termes de moyens pour extraire l’agriculture vivrière de l’indépendance vis-à- vis du ciel. Beaucoup plus que de gestes ponctuels destinés à se donner bonne conscience qui sont une goutte d’eau dans un océan de détresse, les campagnes marocaines ont besoin d’un véritable programme de développement volontariste à élaborer et à mettre en œuvre dans le cadre de la région en partenariat avec ses autorités locales et les structures de proximité élues. Ce qui permettra au moins aux walis et gouverneurs du Maroc profond, qui ne savent pas trop quoi faire de leur temps, d’envisager le développement spatial de leur territoire autrement que sous l’angle de mesurettes à caractère saisonnier sans impact significatif sur le vécu de populations livrées aux professionnels du souk électoral qui continuent à les abreuver de fausses promesses. A ce rythme, les ruraux ont pour longtemps encore un mauvais avenir devant eux… 
 
Abdellah CHANKOU

à lire aussi :
La Cedeao pour enterrer l’UMA
Par sa demande d’adhésion à la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEdEAO), le Maroc signe officiellement et solennellement l’acte de...
La Smit plombée par Douiri
Le monde est tombé à bras raccourcis sur la société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) épinglée par la Cour des comptes dans son dernier...
Cobayes éternels
La baisse dramatique et continue du niveau de l’école publique et des élèves n’a de cesse de revenir à la figure de la nation comme un boomerang...
Les morts de Louardi
Les drames des dysfonctionnements de la santé au Maroc, dont sont victimes principalement les démunis aux quatre coins du pays, sont fréquents. Il ne se passe pas un jour sans...