Dernière minute ...
7 Américains disparus après la collision entre un destroyer américain et un navire philippin le 17 juin Daesh et Hamas se disputent la revendication du meurtre d'une policière israélienne à Al Qods Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Incendie de la tour Grenfell: le bilan atteint 30 morts, 70 personnes portées disparues Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Après avoir entendu le samedi 03/6 Zafzafi à Casablanca le juge demande le prolongement de sa garde à vue  Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Fillon n'est plus un bon filon
Une semaine après les premières révélations du Canard enchaîné, François Fillon semble s’enfoncer chaque jour un peu plus dans la tourmente. Les accusations s’accumulent, et la défense peine à fournir les preuves pour le disculper. Chez Les républicains, on s’insurge contre une «chasse à l’homme» (Thierry Solère) et «une volonté d’assassinat politique» (Luc Chatel). On assure qu’aucun plan B n’a été évoqué en interne. Pourtant, il semblerait que les noms de domaines «baroin2017.fr», «bertrand2017. fr» et «wauquiez2017.fr» auraient déjà été déposés... Selon Le Canard enchaîné, mercredi 25 janvier, l’ancien premier ministre a employé sa femme, Penelope Fillon, comme assistante parlementaire entre 1998 et 2002, puis six mois en 2012. Elle touchait alors un salaire de 3.900 euros brut mensuels puis de 4.600 euros. Entre 2002 et 2007, elle a aussi été collaboratrice de Marc Joulaud, le suppléant qui a occupé le siège de M. Fillon lorsqu’il est devenu ministre des affaires sociales, puis ministre de l’éducation nationale. Son salaire a alors augmenté, pour atteindre jusqu’à 7.900 euros brut. L’hebdomadaire satirique a calculé que le total perçu pendant toutes ces années a été de 500.000 euros. «Je voudrais simplement dire que je suis scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article. Alors, parce que c’est mon épouse, elle n’aurait pas le droit de travailler ? Imaginez un instant qu’un homme politique dise d’une femme – comme le fait cet article – qu’elle ne sait que faire des confitures. Toutes les féministes hurleraient. Voilà ce que j’ai à dire», déclarait-il la semaine dernière, faisant semblant de croire que le Canard enchaîné dénonçait le fait que Penelope Fillon ait occupé ce poste. Le problème, c’est plutôt l’inverse : elle n’occupait pas ce poste, alors qu’elle était payée pour, selon l’hebdomadaire. Selon le Canard enchaîné, Penelope Fillon a aussi touché 100.000 euros pendant vingt mois entre 2012 et 2013 pour un poste de «conseillère littéraire» à la Revue des deux mondes, propriété d’un ami du candidat LR, Marc Ladreit de Lacharrière. Problème : l’ancien directeur de la revue, Michel Crépu, «ne l’a jamais vue» dans ses locaux. Explication : Penelope Fillon participait à une «réflexion stratégique informelle», visant notamment à «ouvrir» la revue «vers l’étranger», a expliqué le milliardaire proprié- taire de la revue. François Fillon tiendra-t-il ? Alors que l’enquête sur le «Penelopegate» se poursuit, de nouvelles révélations sur le montant des rémunérations perçues par l’épouse, les enfants du candidat de la droite française mettent celui-ci le dos au mur. Le vainqueur de la primaire de droite se dit victime de «calomnies».
 
 

à lire aussi :
Trump : Un départ peu rassurant
Quatre jours après son investiture, Donald Trump veut agir vite et le fait savoir. Le président américain, dont le cabinet n'est pas encore formellement constitué, dispose...
Algérie en panne de soins
Après la pénurie de certaines denrées alimentaires, c’est au tour des médicaments de se faire de plus en plus rares en Algérie. Et c’est la...
Syrie : les Kurdes compliquent la donne
Au moins 17 combattants kurdes syriens et djihadistes ont péri, mercredi 24 juillet, dans de violents combats dans la province de Hassaka, au nord-est du pays. Les combattants kurdes...
Macron en marche vers le parti unique
Emmanuel Macron est en passe de réussir son deuxième pari, celui de gagner les législatives après la présidentielle. Avec plus de 32 % des voix, son parti se hisse...