Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
L’argent vaut de l’or en Algérie
En Algérie, le projet de loi de finances 2017 présenté par le gouvernement réglemente encore plus les importations, pour pallier la baisse des revenus de l'Etat. Parmi les produits régulés il y a l'argent. Ce métal n'est plus importé officiellement depuis plus d'un an. Conséquence collatérale : c'est la crise pour les artisans bijoutiers. Sans matière première, ils ne peuvent plus travailler. Le pouvoir algérien, détenu par les généraux, est toujours dans l’impasse. Le pays vit et respire grâce à la rente pétrolière. Malgré les centaines de milliards de dollars engrangés grâce aux hydrocarbures, il n’y a eu aucun investissement productif. Aujourd’hui, le gouvernement algérien ne donne plus l’impression d’être outillé pour répondre à une crise complexe.
 
 

à lire aussi :
La Tunisie frappée au cœur
Théâtre d'une attaque meurtrière et d'une prise d'otages, mercredi 18 mars, le Musée du Bardo à Tunis est l'un des principaux établissements culturels du...
Quand la diplomatie tourne à la farce
La publication américaine The Onion est connue pour ses informations aussi drôles que farfelues : "Kim Jong-un élu l'homme le plus sexy de la planète", "La CIA...
La boucherie du Sinaï…
Au moins 70 morts dans une série d'attaques coordonnées de la branche égyptienne de l'organisation État islamique dans le Nord du Sinaï. L'armée...
Algérie : les citoyens essorés
L’Algérie dont l’économie est secouée de plein fouet par le plongeon des prix du pétrole envisage d’abandonner la politique de subvention...