Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump : Un départ peu rassurant
Quatre jours après son investiture, Donald Trump veut agir vite et le fait savoir. Le président américain, dont le cabinet n'est pas encore formellement constitué, dispose pour l'instant de pouvoirs concrets limités et légifère donc par décret. Il a signé plusieurs décrets pour abroger «l'Obamacare», retirer les Etats-Unis du traité transpacifique ou encore relancer la construction d'oléoducs controversés aux Etats-Unis. Le président américain s'est attaqué, mercredi 25 janvier 2017, à l'une de ses promesses de campagne phare : l'immigration. Et comme à son habitude, c'est dans un tweet sur son compte personnel - alors qu'il dispose d'un compte officiel depuis qu'il a été investi président - que Donald Trump a annoncé une «grosse journée» consacrée à la sécurité nationale. «Entre autres choses, nous allons construire le mur», ajoute encore le nouvel occupant de la Maison Blanche. Ce fameux mur controversé à la frontière avec le Mexique qui devrait permettre, selon Trump, de réduire le nombre d'immigrants illégaux vivant aux Etats-Unis. En effet, lors de sa campagne, le milliardaire s'était engagé à expulser les clandestins délinquants des Etats-Unis et à ériger un mur à la frontière de 3 200 km, poreuse, entre les EtatsUnis et le Mexique, mena- çant de le faire financer en ponctionnant les 25 milliards de dollars que les migrants mexicains envoient chaque année à leur famille. Des experts ont émis de sérieux doutes sur l'efficacité, le coût exorbitant et les risques d'avalanches de procédures légales d'une telle mesure, véritable cheval de bataille de la droite et l'extrême droite, socle électoral de Donald Trump. élu président après avoir destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi, ne tolère aucune forme d'opposition. Depuis plusieurs mois, les Egyptiens sont confrontés à une forte hausse des prix ou des pénuries de produits de première nécessité. Une tendance aggravée par les mesures d'austérité adoptées par le gouvernement pour obtenir un prêt de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international (FMI). Le mouvement du 6-Avril, l'un des principaux instigateurs du soulèvement de 2011, a été banni par les autorités. Et l'un de ses fondateurs, Ahmed Maher, vient de purger trois ans de prison pour des heurts en marge d'une manifestation. Il reste aujourd'hui
 
 

à lire aussi :
Fillon n'est plus un bon filon
Une semaine après les premières révélations du Canard enchaîné, François Fillon semble s’enfoncer chaque jour un peu plus dans la tourmente. Les...
Algérie : les blouses blanches voient rouge
 Après la répression sanglante de la manifestation des médecins, mercredi 3 janvier à Alger, le mouvement de contestation des blouses blanches se...
Al Sissi renoue avec Abdelfettah
Le double attentat qui a frappé, dimanche 9 avril, deux églises chrétiennes d’egypte, tuant au moins 44 personnes, n’a malheureusement pas surpris la minorité...
Le Yémen aux oubliettes
La guerre du Yémen continue de faire des dégâts parmi les civils, même ceux qui ont réussi à s'éloigner des combats. Certaines familles dorment sous des...