Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
La Philosophie dans… l’Histoire
Un nouvel ouvrage intitulé «Philosophie et histoire» de l’historien marocain Abdallah Laroui vient de paraître aux éditions «La croisée des chemins». «C’est un fait que j’ai toujours marché sur deux jambes, l’histoire et la philosophie, comme d’autres ont conjugué philosophie et psychanalyse, science et métaphysique et, plus habituellement, philosophie et théologie», explique Abdellah Laroui dans son livre. Pour lui, l’historicisme est un «signe d’humilité». Préférant l’action à la méditation, il pense «ne pouvoir donner une réponse sensée à un souci philosophique légitime qu’à partir et dans le cadre de ce que suggère la recherche historique». «Je ne me satisfais jamais du résultat brut de l’enquête historique», relèvet-il, soulignant qu’il essaye au-delà de celle-ci, «d’entrevoir les réponses à des questions de nature clairement philosophique, sinon métaphysique». «Mais pourquoi suis-je arrivé à cette position? Surtout, pourquoi lui ai-je accordé une valeur objective indiscutable? Pourquoi me suis-je convaincu que l’historicisme est un destin plus qu’un choix? C’est ce que je propose d’éclaircir dans ces pages», écrit-t-il. Né en 1933 à Azemmour, Abdallah Laroui est historien, romancier et philosophe marocain, écrivant en arabe et en français. Il a enseigné la méthodologie de la recherche historique à la Faculté des Lettres de l’Université Mohammed V à Rabat jusqu’en 2000. Il est l’auteur de plusieurs essais qui l’ont rendu célèbre dans le monde arabe, en Europe et aux Etats-Unis, notamment «Idéologie arabe contemporaine» (1967), un essai qui a marqué la production intellectuelle arabe et «Islam et histoire: essai d’épistémologie» (1999). Il a aussi écrit cinq romans, dont «L’Exil» (1998)
 
 

à lire aussi :
«La ville gagne toujours», une fiction égyptienne qui séduit
Le Prix de la littérature arabe 2018, le seul prix français de littérature arabe créé par l’Institut du monde arabe (IMA) et la Fondation Jean-Luc...
L’émission Lalla Laaroussa s’offre un relooking
Une nouvelle animatrice, un contenu encore plus riche et un décor plus attractif, la téléréalité LallaLaaroussa s’est offert un relooking. Forte d’une...
Tangerine ou le Maroc des années 1950
L'annonce d’une adaptation américaine a été faite avant même la sortie du livre en librairie aux Etats-Unis. «Tangerine», le roman de Christine Mangan,...
Timitar tout en rythme et en couleurs
Tout au long de la 12e édition du festival Timitar, Agadir a vibré aux rythmes de la musique amazighe et mondiale. Pour la soirée de clôture, le public a eu droit à...