Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Marrakech, la mauvaise étoile de Ely-Michel Ruimy
I l est de plus en plus visible et il dérange autant les requins de l’immobilier que la corporation des hôteliers de luxe. Et pourtant Ely-Michel Ruimy qui n’est pas vraiment Marocain est ce qu’on appelle dans l’hexagone un pied noir, un Français de souche né à Casablanca et qui a ses entrées aussi bien à Rabat qu’à Londres. A la tête du fonds immobilier Aerium, Ely-Michel Ruimy devait ouvrir son cinq étoiles luxe à Marrakech en 2017 mais aux dernières nouvelles, le projet estampillé Starwood situé au cœur du quartier chic de l’hivernage ne verra le jour qu’en 2019. L’investisseur qui réside à Londres dirige ses affaires en pilotant la société de domiciliation d'entreprises parisienne Dominos Services. Avant de décrocher la bénédiction de la carte Starwood, il avait caressé l’espoir d’ouvrir un hôtel Baglioni toujours à Marrakech. A l’époque, Aerium, avait lancé en grande pompe le chantier de construction d'un nouveau palace dans la même ville (80 chambres sur 14 hectares). Entre Aerium et ses associés, le contrat était clair : Aerium détiendrait les murs, mais la gestion serait assurée par le groupe hôtelier italien Baglioni ( appartenant à la famille Polito). Mais les Italiens, en colère de constater que qui leur hôtel n’ouvrira ouvrir pas ses portes comme prévu en 2015 finiront par claquer la porte. Toujours dans la cité ocre, Ely-Michel Ruimy avait aussi tenté de s'allier à la Société des bains de mer monégasque. Ce n’est d’ailleurs pas le premier échec hôtelier de Ruimy au Maroc puisqu’il s’était associé en 2009 à la Société des bains de mer (SBM), détenue par l'Etat monégasque, pour y implanter un hôtel-spa, le Jawhar. A l’époque, la Société des bains de mers (Monaco SBM), détenue en majorité par l'Etat monégasque et qui gère quelques-uns des plus prestigieux hôtels et casinos du Rocher, n’avait pas caché son enthousiasme de se lancer dans le tourisme et l'immobilier à Marrakech, avec le complexe Jawhar hôtel Spa & Résidences. Pour cette première expédition au delà du Rocher, Monaco SBM, qui avait connu une année 2008 difficile en raison de son incapacité de financer le projet s'est résigné à s’associer avec Ely Michel Ruimy qui s’était engagé à débourser la bagatelle de 100 M € au titre du projet Jawhar. Un projet dont il doit connaître déjà la date du report ?
 
 

à lire aussi :
Le danger Tanger
Le quartier chaud de Tanger s’appelle Beni Makada. Depuis longtemps, ce dernier, qui concentre exclusion et pauvreté, trafic et délinquance, est un quartier qui évolue...
L'ANRT s’emmêle les fils
Après avoir jugé que les applications fournissant des appels gratuits via VoIP «ne remplissent pas toutes les conditions requises pour être en conformité avec la...
Fusillade meurtrière sous les palmiers : Marrakech connection
 Marrakech n’est plus seulement une cité mondialement connue où il fait bon séjourner sous les palmiers. Mondialisation et ouverture obligent, elle est devenue le...
Trafic de sable à Kabila
Les touristes ne sont pas les seuls à aimer fréquenter les plages. Les fournisseurs en matériaux de construction sont de plus en plus tentés, mais en cachette, d'aller...