Dernière minute ...
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Des clients de la Société Générale Maroc délestés de 2000 DH, la direction parle d’erreur technique Selon l'Office des changes, au 30/06/17, le flux des IDE est en hausse mais  le déficit commercial s'aggrave Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Faut-il sauver le soldat Benkirane ?
Plus d’un mois après l’annonce des résultats du scrutin législatif le 7 octobre, Abdelilah Benkirane en est toujours à la case départ, à courir derrière une majorité introuvable. Un véritable chemin de croix. Résultat : Il n’est pas plus avancé que pendant les premiers jours ayant suivi la victoire de son parti. A ce stade de l’enlisement, les discussions de la liste des ministrables, un vrai casse-tête qui demande beaucoup de temps et d’énergie, n’ont même pas encore démarré. A la peine pour rassembler une majorité confortable pour pouvoir gouverner sans être à la merci d’une motion de censure, Abdelilah Benkirane affronte donc une tâche qui relève à mesure que les jours passent d’une véritable gageure. Il faut dire que le Premier ministre désigné a le chic de se tirer des balles dans le pied, faisant tout pour se mettre à dos les alliés non acquis d’office. Parmi ces derniers, il y a le RNI dont le tout-nouveau président Aziz Akhannouch n’a pas caché son irritation après la divulgation de la teneur qui plus est mensongère de son entrevue avec Benkirane. Celui-ci aurait révélé à ses ouailles que le ministre sortant de l’Agriculture et de la Pêche maritime a posé deux conditions à l’entrée du RNI au gouvernement : la mise à l’écart de l’Istiqlal de la future alliance gouvernementale et l’abandon par le chef des islamistes de sa politique de soutien direct aux démunis. L’équation s’avère complexe pour Benkirane devant un MP qui conditionne sa participation à l’entrée du couple RNI-UC et une USFP qui lambine en suspendant sa réponse à une décision des instances du parti. Du coup, le patron du PJD, pris ainsi en otage, menace de rendre les clés au souverain si d’aventure il échoue à former sa majorité au cours de ce week end. Faut-il sauver le soldat Benkirane ou envisager un plan B ?
 
 

à lire aussi :
Faut-il sauver le soldat Benkirane ?
Plus d’un mois après l’annonce des résultats du scrutin législatif le 7 octobre, Abdelilah Benkirane en est toujours à la case départ, à courir...
Lettre ouverte à Rachid Belmokhtar
Professeur de français, Abdelouahad Zaari lance une alerte sérieuse au ministre de l'éducation nationale sur la dégradation de l'enseignement de la langue de...
Benkirane le fou, Benkirane l’otage
Abdelilah Benkirane commence sérieusement à péter les plombs à cause dur retard considérable pris dans la formation du gouvernement. Lors d’une réunion...
Réaction du Maroc aux propos hostiles de Bouteflika : Rabat a tort
Grand ouf de soulagement ! On a échappé à une guerre entre le Maroc et l’Algérie pour cause de propos hostiles tenus par Bouteflika à l’égard de...