Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
L'italian connection
Des voitures de luxe immatriculées au Maroc et circulant en Italie, rien de mieux pour éveiller les soupçons des flics du coin. C’est exactement ce qui est arrivé à une bande de malfrats marocains supervisés par un capo sicilien qui se faisaient plaisir en volant des voitures de luxe européenne avant de leur coller des plaques d’immatriculation marocaines pour les faire passer facilement par la frontière italienne dans un premier temps avant d’entrer au Maroc dans un deuxième temps. Des voitures qui reviennent au bercail après des vacances en Italie, ça fait plus vrai. Sauf que les mafieux étaient sous écoute depuis un bon bout de temps et les enquêteurs italiens, aiguillonnés par Eurojust, organe européen pour la collaboration judiciaire les vols de bagnoles ont attendu le moment propice pour intervenir. Les services de police italiens et espagnols qui ont démantelé ce réseau de voleurs de véhicules de luxe ont réussi un joli coup de filet en mettant la main sur une dizaine de caisses, prêtes à être convoyées vers le Maroc avant de finir en pièces détachées ou de continuer leur chemin vers la Mauritanie. Résultat de la course : interpellation d’une quinzaine de personnes qui ont été mises sous contrôle judiciaire. Pour bien mitonner leur forfait, les mafieux faisaient appel à des techniques hautement sophistiquées. Ces derniers passaient par la direction pour l'Immatriculation des Véhicules (DIV) pour obtenir les documents des véhicules convoités. Ce département italien, responsable de l'immatriculation des véhicules à moteur, gère une banque de données pour un certain nombre d'organismes comme la police, le parquet, le SPF Finances, les compagnies d'assurance … L'immatriculation de la DIV donne droit à un certificat d'immatriculation et une plaque minéralogique. Ces données piratées étaient utilisées pour réaliser des documents contrefaits qui permettaient ensuite d'obtenir des copies des clefs originales en Espagne. Les malfrats pouvaient alors ouvrir les voitures à leur guise. La plupart des véhicules étaient ensuite exportés en Afrique du Nord. Outre les voitures récupérées, la police a également saisi des ordinateurs, des GSM, des faux documents et des milliers d’euros en faux billets. Un joli petit arsenal pour rouler tranquillement des mécaniques ?
 
 

à lire aussi :
Poker, le PJD abat ses cartes
Au moment où le PJD s’apprête à bannir des médias la publicité des jeux de hasard par voie législative - projet de loi n°83.13 complétant la...
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
 «Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen...
Coca-Cola, une tueuse en masse ?
On le savait depuis longtemps, boire du Coca et autres boissons sucrées est mauvais pour la santé. Ce que l’on ignorait, c’était le chiffre inquiétant du...
Terroriste pour Tunis, migrant pour Rome
Le jeune Marocain arrêté en mai, suspecté de complicité avec les auteurs de l'attentat meurtrier du Bardo à Tunis de mars dernier ne sera finalement pas...