Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
MDMA, la nouvelle drogue de l’amour qui fait rage au Maroc
C’est la nouvelle coqueluche de la jeunesse casablancaise et tangéroise en particulier : La « drogue de l’amour », plus connu sous le nom de MDMA (méthylène dioxy méthamphétamine). Cette drogue commercialisée à partir de 300 Dh le gramme selon la qualité de la marchandise fait des ravages dans les milieux branchés et les jeunes cadres en raison de sa « bonne réputation » de créer une forte addiction comme la cocaïne. Contrairement à la coke, la MDMA qui stimule d’abord la sérotonine, et non la dopamine est « empathogène », c’est-à-dire qu’elle génère de l’empathie, d’où son surnom de « drogue de l’amour ». Les personnes qui en consomment décrivent un sentiment d’amour universel, l’envie de câliner son voisin, ils ressentent de l’énergie pour danser tout en restant « tranquille, sans devenir irritable », et de plus, elle a la réputation de détrôner le viagra puisqu’elle apporterait une énergie sexuelle du tonnerre même à un mort. Face à l’engouement suscitée par cette substance aux vertus multiples, les services de sécurité semblent démunis d’autant plus que la MDMA est de plus en plus disponible via les marchés en ligne dans les lesquels s’approvisionne une jeunesse connue justement pour être très connectée. Si les dealers locaux proposent un package grossier de petits sachets d’un gramme en poudre, sur internet, la MDMA est vendue sous forme de cristaux et comprimés fortement dosés, avec toute une série de logos, de couleurs et de formes présentés en boîtes de médicaments de toutes sortes pour tromper la vigilance des douaniers. Côté services psychiatriques, les spécialistes sont eux aussi dépassés par les cas de troubles anxieux ou dépressifs (attaque de panique, anxiété du matin au soir), ou, encore de troubles psychotiques comme le sentiment de persécution, de déréalisation ou de dépersonnalisation, qui sont souvent la conséquence d’une surconsommation de cette drogue. Comme d’habitude, nous ne possédons aucune étude de terrain sur le nombre de clients de cette nouvelle saloperie n'est disponible. Pourtant, le rapport 2016 de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), qui porte sur les données des années 2013 et 2014, estime que 13 millions des 15-64 ans à l’échelle européenne ont déjà consommé de la MDMA.
 
 

à lire aussi :
Bouachrine dans de mauvais draps
 Interpellé vendredi 23 février, le directeur de publication de Akhbar Al Yaoum est poursuivi non pas dans le cadre d’un délit de presse mais pour des affaires de...
Troubles troublants
Les événements qui secouent El hoceïma à intervalles réguliers commencent à préoccuper sérieusement les pouvoirs publics. Les affrontements du...
La détention préventive détient le record
 Le chiffre donne le tournis. Au Maroc, le nombre de personnes en détention préventive avoisine les  33.168 prisonniers enregistrés jusqu'à janvier dernier, soit...
Carrefour à la croisée des chemins
 Il est intéressant de savoir quelles seraient les retombées de la crise que traverse actuellement le groupe Carrefour en France sur  ses magasins au Maroc gérés...