Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Tanger, le spectacle est ailleurs
C’est un peu le mantra de tous les responsables de la culture dans ce pays : « les Marocains privilégieraient la bonne chair au détriment de la culture». Très portés sur les plaisirs de la bouffe et pas assez sur la nourriture intellectuelle. Armés de cette vérité qui a ses raisons, les ministres qui se sont succédé à la tête du département de la Culture ont coulé des jours heureux sans avoir à lever le petit doigt pour mettre la culture à la portée de tous, convaincus que les Marocains n’ont rien à faire de la lecture, du cinéma ou du théâtre. A Tanger justement, les résidents suivent attentivement les faits et gestes de M. Amine Sbihi qui a promis de faire restaurer le théâtre Cervantès de Tanger qui tombe en ruine voilà près d’un siècle sans que cet état de délabrement n’émeuve ni les autorités locales ni les édiles communaux. Harcelé par la société civile de la capitale du détroit particulièrement agressive, le ministre de la Culture a fini par lancer les premières études sur le projet, avec l’espoir que le budget de la restauration puisse être programmé dans la loi de finances de 2017. Vu la bagatelle que devrait coûter la restauration du mythique bâtiment (au bas mot entre 30 à 50 millions de dirhams), on croise les doigts en souhaitant beaucoup de chance et de courage à M. Sbihi dans son nouveau rôle de Don Quichotte de la Mancha. Pour rappel, entre lectures publiques devant le bâtiment et signatures de pétitions, les militants associatifs de la cité en ont fait voir de toutes les couleurs aux détenteurs du portefeuille de la Culture surtout que les conditions pour sauver l’une des plus belles oeuvres architecturales que compte la ville sont aujourd’hui réunies. En effet, ce haut lieu de la culture qui fait partie de la mémoire de Tanger avait été cédé gracieusement par l’Etat espagnol, en décembre 2015, à la Ville de Tanger. Inauguré en 1913, le Théâtre Cervantès de Tanger est considéré comme le plus grand théâtre d’Afrique du Nord avec une capacité de 1400 places. Il avait été définitivement fermé au public en 1974 pour cause de dégradation avancée, soit exactement 42 ans ! Pourquoi rénover ce théâtre dès lors que la ville et ses élus aiment offrir un autre spectacle !
 
 

à lire aussi :
Trump met le feu aux poudres
 Donald Trump a concrétisé mercredi 6 décembre  sa dangereuse promesse de campagne. Reconnaître Jérusalem, Al Aods comme capitale d’Israël. Le...
Un fonds en mal de cohésion
 Diagnostic accablant pour le fonds de la cohésion sociale. Il a été réalisé par la Cour des comptes et soumis mardi 28 novembre par son président Driss...
On Onfray bien avec l'islam…
Onfray pense que l'Islam c'est empêcher l'éducation des filles et c'est envoyer les femmes aux cuisines. Il en est convaincu. Pourquoi? Parce que c'est le modèle pur de...
Quand Microsoft se fait menaçant
La scène semble sortie tout droit d’un film de mafia. Des petites et moyens entreprises marocaines ont reçu, depuis quelques temps, un appel téléphonique pour le...