Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Washington, Ankara et les Kurdes…
"Terroristes" pour Ankara, "rempart" contre l’Etat islamique pour Washington: la Turquie et les Etats-Unis s’affrontent à propos des combattants kurdes de Syrie, un dossier qui empoisonne les relations entre ces alliés au sein de l’Otan. "Hypocrisie", "deux poids, deux mesures", "inacceptable" : le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a lâché ses coups contre les Etats-Unis, dont des militaires des forces spéciales ont été photographiés par l’AFP dans le nord de la Syrie arborant sur leurs uniformes l’insigne des Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara. « Il est inadmissible que des soldats des ÉtatsUnis (...) utilisent l’insigne d’un groupe terroriste », a dé- noncé le ministre turc devant la presse à Antalya (sud). « Nous leur recommandons de porter des badges de Daech (acronyme arabe de l’EI), du Front al-Nosra lorsqu’ils sont ailleurs en Syrie, et de Boko Haram lorsqu’ils vont en Afrique», a-t-il ironisé. Le Pentagone a reconnu la pré- sence à des fins de «conseil et d’assistance » de soldats américains dans la province de Raqa, fief du groupe EI, où une coalition de combattants kurdes et arabes (Forces dé- mocratiques syriennes, FDS) a lancé une offensive majeure contre les jihadistes. Dans un geste d’apaisement à l‘égard de l’allié turc ulcéré, Washington a demandé à ses militaires photographiés d‘ôter l‘écusson des YPG, a annoncé le colonel Steve Warren, porteparole de la coalition militaire internationale contre l’EI en Syrie et en Irak. Les tensions autour du statut des rebelles kurdes syriens compliquent la lutte contre l’EI et lui offrent une respiration, alors que ses deux seules portes de sortie vers le monde extérieur sont Jerablus et Al-Raï, deux villes syriennes situées non loin de la frontière avec la Turquie. Leur perte porterait un coup fatal pour l’organisation d’alBaghdadi…
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
Menace d'escalade au Proche-Orient
La tension montre en Proche-Orient. Le Hezbollah libanais a lancé son opération dans le secteur contesté des fermes de Chebaa. L'attaque au missile contre le convoi...
Trump joue à la roulette russe
Une semaine après le limogeage controversé du directeur du FBI, James Comey, la MaisonBlanche est de nouveau rattrapée par "l’affaire russe". Cette fois, c’est Donald...
Al-Baghdadi, la mort d'un mythe...
L’ Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a affirmé, mardi 11 juillet 2017, détenir des informations de hauts responsables du groupe djihadiste Etat islamique (EI)...
Qui sont les auteurs de l'attaque de Londres ?
Les trois agresseurs ont été abattus. Samedi soir, vers 22 heures, ils ont semé la mort sur leur passage percutant à bord de leur camionnette des piétons sur le...