Dernière minute ...
Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Daesh revendique l'attentat près du Parlement à Londres Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Le Roi charge Saad-Eddine El Othmani de la mission de former un nouveau gouvernement, Benkirane remercié McDonald's sert un «McLézard» à une Indienne Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Côté Basse Cour
Alger chouchoute les barbus
C’est vicieux, c’est algérien. Les autorités du voisin marocain tentent de faire de leur pays une terre d’accueil pour les islamistes du PJD. Pour l’organisation du grand raout des frères musulmans à Alger, l’Algérie a pris un soin particulier à inviter, à grands renforts de communiqués, le PJD pour remettre à l’ordre du jour la renaissance de l’Organisation des frères musulmans. Le congrès international des partis islamistes, qui intervient quelques mois seulement après avoir vu l’Algérie refuser de considérer l’Organisation des frères musulmans comme une organisation terroriste devrait, ainsi, permettre à l’enseigne, interdite en Egypte et bannie dans plusieurs pays arabe. Selon un responsable du Mouvement de la société pour la paix (MPS, ou Hamas en arabe), cité par la presse algérienne, ce congrès verra la participation des chefs des principaux partis islamistes maghrébins dont «le PJD du Maroc, Ennahda de Tunisie, le Parti de la justice et de la construction libyen et le Parti du rassemblement national pour la réforme et le développement de la Mauritanie, qui signeront une charte de principe pour la coopération et la coordination». Les cinq partis devraient également s’engager à se rencontrer plus souvent pour coordonner leurs actions et confronter leur visions et points de vue. Par cette initiative scabreuse, le DRS Algé- rien veut faire d’une pierre deux coups, mettre dans l’embarras les islamistes au pouvoir à Rabat et tirer en même temps profit des deux expériences islamistes qui ont réussi dans la région (l’aventure pionnière du FIS algérien ayant tourné à la sale guerre), celle du PJD au Maroc et d’Ennahda en Tunisie.
 
 
 
 

à lire aussi :
La sortie de route de Ghellab
L’ex-ministre istiqlalien Karim Ghellab s’est payé un entretien (L’Economiste du 16/5) où il s’est posé en expert émérite qui dresse le...
Notaire en prison
Alors que se sont multipliés ces derniers temps les cas de notaires qui s’enfuient avec les fonds de leurs clients, la justice a prononcé une lourde condamnation à...
Œufs à gogo
Le conseil de gouvernement du jeudi 5 mai s’est penché sur une question de haute importance qui engage l’avenir des Marocains : le prix de l’œuf. Pour enrayer la...
Chabat se pose en opposant
Comme promis par le ministère de l’Intérieur, hamid Chabat a été auditionné lundi 27 février pendant plus de 2 heures par la PJ de Rabat suite à...