Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Alger chouchoute les barbus
C’est vicieux, c’est algérien. Les autorités du voisin marocain tentent de faire de leur pays une terre d’accueil pour les islamistes du PJD. Pour l’organisation du grand raout des frères musulmans à Alger, l’Algérie a pris un soin particulier à inviter, à grands renforts de communiqués, le PJD pour remettre à l’ordre du jour la renaissance de l’Organisation des frères musulmans. Le congrès international des partis islamistes, qui intervient quelques mois seulement après avoir vu l’Algérie refuser de considérer l’Organisation des frères musulmans comme une organisation terroriste devrait, ainsi, permettre à l’enseigne, interdite en Egypte et bannie dans plusieurs pays arabe. Selon un responsable du Mouvement de la société pour la paix (MPS, ou Hamas en arabe), cité par la presse algérienne, ce congrès verra la participation des chefs des principaux partis islamistes maghrébins dont «le PJD du Maroc, Ennahda de Tunisie, le Parti de la justice et de la construction libyen et le Parti du rassemblement national pour la réforme et le développement de la Mauritanie, qui signeront une charte de principe pour la coopération et la coordination». Les cinq partis devraient également s’engager à se rencontrer plus souvent pour coordonner leurs actions et confronter leur visions et points de vue. Par cette initiative scabreuse, le DRS Algé- rien veut faire d’une pierre deux coups, mettre dans l’embarras les islamistes au pouvoir à Rabat et tirer en même temps profit des deux expériences islamistes qui ont réussi dans la région (l’aventure pionnière du FIS algérien ayant tourné à la sale guerre), celle du PJD au Maroc et d’Ennahda en Tunisie.
 
 
 
 

à lire aussi :
Benkirane y croit encore
La dernière p r o p o s i t i on de Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch pour sortir les négociations de leur enlisement prête vraiment à sourire. Elle consiste...
Sale temps pour Salé
Les images de Salé et dans une moindre mesure de Rabat submergées d’eau suite à de fortes précipitations de moins de 4 heures jeudi 23 février ont...
Membre sans armement
Le Maroc a été réélu vendredi 27 novembre pour la troisième fois consécutive au Conseil de l'Organisation maritime internationale (OMI), une institution...
Echec et MAT
A part la cérémonie d’ouverture qui était éblouissante contrairement au gros ratage de la précédente édition, le mondialito 2014 a tourné...