Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Azami perd des points…
L’opération d’achat de 44 véhicules de fonction par la mairie de Fès dirigée par l’islamiste Driss El Azami El Idrissi a été accueillie par une grosse salve de critiques. Sur les réseaux sociaux, M. Driss El Azami, par ailleurs ministre du Budget, en a pris pour son grade, les internautes jugeant que cette commande automobile d’un montant de 5,2 millions de DH va à l’encontre du discours sur la bonne gouvernance et la rationalisation des dépenses publiques tenu par le PJD au pouvoir. Voilà ce qui arrive à force d’appuyer sur le champignon du populisme et de la démagogie : les citoyens attendent des islamistes y compris lorsqu’il s’agit de dépenses de fonctionnement normal d’une municipalité une autre conduite économe en argent et en carburant. A dos d’âne ou de mulet !
 
 

à lire aussi :
Tazi dans de mauvais draps
Au lieu de s’ingénier à chercher à chaque fois des poux aux autorités locales en jouant les provocateurs, Karim Tazi devrait plutôt se soucier des normes de...
Sale temps pour Salé
Les images de Salé et dans une moindre mesure de Rabat submergées d’eau suite à de fortes précipitations de moins de 4 heures jeudi 23 février ont...
Benkirane y croit encore
La dernière p r o p o s i t i on de Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch pour sortir les négociations de leur enlisement prête vraiment à sourire. Elle consiste...
Lydec distingué
Lydec vient d’obtenir le label CGEM pour la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). Cette distinction intervient quelques mois après l’octroi par Vigeo du...