Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Quand Microsoft se fait menaçant
La scène semble sortie tout droit d’un film de mafia. Des petites et moyens entreprises marocaines ont reçu, depuis quelques temps, un appel téléphonique pour le moins surprenant. Au bout du fil, une dame qui se présente comme cadre de Microsoft. Elle demande à parler au responsable ou au gérant. Pourquoi ? «Afin de régulariser votre situation», ditt-elle sur un ton comminatoire. Avant que son interlocuteur n'ait le temps de demande plus d’explications, cette femme enchaîne, encore plus menaçante : « Vous savez que l’utilisation de logiciel piraté peut entrainer des poursuites judiciaires». Certains ont cru à un canular, d’autres à une méprise surtout que plusieurs sociétés contactées possèdent des Windows et autres softwares achetés légalement ou livrés avec les ordinateurs. Un dirigeant de l’une de ces PME, prises pour cible par le géant américain, a rétorqué en affirmant avoir toutes les licences nécessaires. La dame de Microsoft ne s’est pas pour autant excusée, mais a persisté en exigeant de lui les numéros de ces licences. « En plus de vous accuser de piratage information, on vous demande de prouver votre innocence. C’est carrément surréaliste !», s’insurge-t-il. Ceux qui ne prennent pas les appels de Microsoft se voient harcelés par mail. Un gérant d’un boite de prod’ a, lui aussi, été choqué par le fameux coup de fil surtout que son entreprise n’utilise aucun logiciel Microsoft. « On travaille uniquement avec Macintosh », explique-t-il, avant de lui balancer: «On ne veut pas acheter leurs logiciels, il n’y a pas que Microsoft. Heureusement qu'il existe des logiciels libres comme Linux ». Microsoft se croit-il avoir toutes les licences y compris celles de menacer les entreprises au téléphone? La multinationale américaine a-t-elle été victime d'un bug?
 
 

à lire aussi :
Google pas si géant que ça…
Une ancienne salariée de Google a raconté dans une série de tweets comment elle a essayé de se pencher sur les inégalités de salaires au sein de...
Réfugiés: Dissuasion par voie de presse!
"Les Hongrois sont hospitaliers, mais les mesures les plus sévères possibles sont prises contre ceux qui tentent d’entrer en Hongrie illégalement". Voilà en...
Ces trafiquants qui ne se cachent plus…
A Malaga, au sud de l'Espagne, un groupe de baigneurs a assisté à une scène plutôt hallucinante. Un horsbord a accosté sur la plage ensoleillée. À son...
Un héros en mal de reconnaissance
Il y a six mois, Najim Benamar faisait ses courses dans une supérette dans le Bas-Vernet, un quartier de Perpignan en France. Alors qu'il passe en caisse, un braqueur armé d'un pistolet...