Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Moulahom Hafid se dévoile
Qu’il était émouvant notre Moulahom Hafid national dans son entretien-brosse à reluire au journal Al Akhbar où il s’est bien dévoilé alors qu’il s’est évertué de bout en bout à cacher son jeu. Exercice raté et maladroit. Mais on apprend une foule de choses à travers cette sortie médiatique mal assurée. Comme par exemple que le ministre businessman ne compte pas se présenter aux élections législatives. Sage décision, sauf à se porter courageusement candidat sur la liste nationale ou à lui créer une circonscription tiroircaisse sur mesure, raclée assurée. Non, Moulahom a d’autres soucis et non des moindres à porter et des dossiers stratégiques à défendre comme la privatisation de l’enseignement et de la santé sous prétexte que l’Etat n’a plus les moyens de les financer. La belle affaire ! Le premier a été privatisé depuis belle lurette mais Si Moulahom ne s’y est lancée que récemment, attiré par les marges pharamineuses offertes par ce secteur où les tarifs pratiqués sont exorbitants car libres comme le vent. S’agissant de la santé, le ministre est dedans depuis peu également. Quand il a compris que l’avenir du capital prédateur se trouve dans les métiers du bistouri et du scalpel, il a commencé à acheter des cliniques à tour de bras surtout qu’il avait déjà mis un pied dans l’assurance et le pharmaceutique. Moulahom est un écosystème à lui tout seul. Mais seul un grand ministre, doté d’un sens de l’Etat, guidé moins par le goût du lucre que par la volonté de servir la collectivité, peut défendre un service public de qualité pour les missions régaliennes que sont l’Education, la Santé et le Transport. Depuis qu’il est ministre, Moulahom Hafid a démissionné de la présidence de Saham dont il ne s’occupe plus ni directement ni indirectement de la gestion des affaires. Il faut le croire sur parole ! Donc, ce n’est pas lui qui a négocié pour son groupe la signature de l’assurance agricole qui a fait scandale, ni décroché un contrat avec Facebook au profit de sa filiale offshoring. Les responsables de ce réseau social n’ont nullement traité avec Moulay Hafid le ministre en charge de l’Economie numérique mais avec Saâd Bendidi le président de Saham! Il n’y a pas de quoi fouetter une souris ! L’ex-président de la CGEM n’utilise pas sa fonction ministérielle pour faire dans la prise illégale d’intérêt afin de fructifier davantage son business au détriment d’une concurrence saine et loyale. Le flinguant ministre, qui s’est engagé solennellement à « industrialiser le Maroc sur Power Point », est juste victime des esprits malintentionnés et jaloux de sa réussite qui lui font des procès d’intention. En somme, il nous veut du bien l’assureur a l’avenir bien assuré !
 
 
Ahmed ZOUBAIR

à lire aussi :
L’Anapec crée un emploi pour son nouveau patron
Lâché par le PPS pour cause de la nomination de Anas Doukkali ministre de la Santé, le poste de directeur général de l’Anapec a été refilé...
Qui veut affamer le Qatar ?
Il a suffi d’un blocus de quelques jours imposé au Qatar par ses frères ennemis du Golfe pour que le petit émirat riche en hydrocarbures encourt le risque d’une...
Mdina bus déclare sa flamme aux Casablancais
Cette photo donne froid dans le dos. Elle montre un bus ravagé par les flammes sur le boulevard d’Anfa mardi 15 janvier à Casablanca à une heure de pointe. Heureusement, ce...
Sécurité aérienne : la RAM rappelle les nouvelles dispositions
Dans un communiqué de presse, Royal Air Maroc (RAM) informe sa clientèle que depuis le 15 novembre 2013, les autorités marocaines appliquent des mesures de restrictions...