Dernière minute ...
SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte 9e circonscription : La presse algérienne s'indigne du retrait de candidature de Leila Aichi Après l'abandon de la Suède des poursuites contre lui, Julian Assangeva demanderait l'asile politique à la France L'adjoint de l'ambasssadeur du Maroc à Sainte Lucie agrésé physiquement par un diplomate algérien lors d'une réunion d'un comite onusien  Macron élu avec  20.753.797  voix soit 66,10% des suffrages exprimés  contre 10.664.118 pour Le Pen (33,90%)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Trump se dit « honoré » de rencontrer Kim Jong-un « si les conditions sont réunies » Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Juppé fait campagne à Casablanca
Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, se rendra au Maroc avant le ramadan. Pour donner toutes ses chances à celui qui se présente comme le fils spirituel de Chirac , candidat à l’élection présidentielle de 2017, c’est Erwan Davoux le responsable des Français établis hors de la France dans l’équipe d’Alain Juppé, qui est à la manœuvre. Candidat aux primaires de la droite et du centre, Juppé compte beaucoup sur celui qui fait office de responsable de la 9e circonscription des Français du Maghreb et de l’Afrique de l’ouest. Erwan Davoux, officiellement conseiller diplomatique de Juppé est non seulement le responsable des Républicains, chef de file de la 9e circonscription des Français de l’étranger, une région qui comprend 16 pays : toute l’Afrique de l’ouest et tout le Maghreb, mais c’est aussi l’ami d’un grand nombre de Français influents qui font partie du gotha du monde des affaires à Casablanca où évolue une importante communauté de binationaux et d’expatriés. Charité ordonnée commençant par soi-même, Davoux sera également candidat pour les législatives de 2017 même si les investitures n’ont pas encore été faites, (elles auront lieu en juin 2017). Mais d’ores et déjà et selon des Français installés au Maroc, les républicains vont lancer dans la course 11 candidats à la représentation des Français de l’étranger. C’est-à-dire que le déplacement de l’ex-Premier ministre de Chirac est stratégique pour celui qui est bien décidé à enterrer son rival Sarkozy, bien fragilisé par l’affaire Bygmalion et ravir les clés de l’Elysée à un François Hollande qui rêve d’un second mandat. Sur le terrain, les comités de soutien du maire de Bordeaux s’activent depuis quelques mois pour « vendre » Juppé aux Fran- çais du Maroc dont la grande majorité vote FN. Comme on peut le deviner aisément, c’est le comité de Casa qui bat le plus le pavé pour faire rallier le maximum de soutiens en faveur de leur champion. à partir de la capitale économique, la dream team de Juppé formée de l’écrivaine Valérie Morales-Attias, secondée par la styliste Rhizlane Samir, ou encore Malika Barki, chefs de file des "binationaux" locaux, ou encore à Rabat, l'entrepreneur Christophe Nevers est à la manœuvre. Avec ces binationaux à ses côtés, Juppé veut recourir aux «arabes» de service comme l’ont fait avant lui Hollande, avec Najat Belkacem et Myriam El Khomri et avant lui Sarkozy qui avait joué les mentors pour la franco-maghrébine Rachida Dati qu’il a fait garde des sceaux avant de la jeter comme un kleenex. Comme les autres, Juppé aura certainement ses jupettes…
 
 

à lire aussi :
Justice bien ordonnée commence par soi-même….
Alors que Mohammed Aujjar n’a pas eu le temps de prendre connaissance des dossiers hérités de Mustapha Ramid que l'Instance Nationale de Protection des Biens Publics lui a mis...
La CDG victime d'une cabale
L'affaire du projet Badis d’Al Hoceïma de la CGI commence à prendre des proportions démesurées et à aller au-delà de la dimension qui devait être...
Marrakech, la mauvaise étoile de Ely-Michel Ruimy
I l est de plus en plus visible et il dérange autant les requins de l’immobilier que la corporation des hôteliers de luxe. Et pourtant Ely-Michel Ruimy qui n’est pas vraiment...
Dell Maroc vend (encore) son personnel…
Dell SAS installé à Casa Nearshore a encore frappé. L’entreprise, spécialisée dans la fourniture des prestations informatiques à distance, a...