Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
L’incroyable histoire de Mohamed Savard…

En changeant de nom, un Marocain résident au Québec voulait faciliter son quotidien, mais il n’a fait que se compliquer la vie. Il s’agit d’une histoire rocambolesque racontée par le journal canadien La Presse. Marié et père d'un enfant, il s'installe au Québec avec sa famille en mai 2001. Dès son arrivée, il entreprend des études. Il obtient sa maîtrise, puis un doctorat de l'Université du Québec à Chicoutimi. Malgré ses diplômes, il n’arrive pas à décrocher un job. Il croit alors que c’est son nom qui lui porte préjudice. Du coup, il fait une demande de changement de nom au directeur de l'état civil du Québec. Le 9 octobre 2014, il devient Martin Savard. Malgré cette nouvelle identité, le malheureux n’arrive toujours pas à accéder à la vie active. Pire encore, son rêve de travailler se transforme en cauchemar puisque toutes ses démarches se sont compliquées par le fait que ses diplômes ont été délivrés sous son nom marocain. Martin Savard dépose alors une nouvelle demande au directeur de l'état civil pour reprendre son nom initial à peine quatre mois après être devenu Martin Savard. À l'audience, il relatera ses déboires des derniers mois. Il a eu notamment des problèmes matrimoniaux, sa famille était en désaccord avec son choix de changer son nom. En plus, il s’est dit «victime de moqueries». Dans un premier temps, on lui refusera de récupérer son nom et prénoms marocains, faute d’avoir apporté la preuve des préjudices causés par son nom québécois. Finalement, au bout de quelques jours, le directeur de l'état civil du Québec, certainement peiné par la mésaventure pour le moins drôle de son interlocuteur, dit oui à sa demande à redevenir le Marocain qu’il était avant. Comme quoi, il vaut mieux rester soi-même...

à lire aussi :
Justice bien ordonnée commence par soi-même….
Alors que Mohammed Aujjar n’a pas eu le temps de prendre connaissance des dossiers hérités de Mustapha Ramid que l'Instance Nationale de Protection des Biens Publics lui a mis...
Au secours, la tuberculose revient !
On croyait la tuberculose éradiquée au Maroc. Que nenni. depuis quelques mois, la maladie enregistre un retour en force dans nombre villes du pays. « Naguère, je...
Au secours, les poux attaquent !
Pas besoin de chercher des poux dans la tête de hamid Chabat ou de son tombeur islamiste, il faut désormais les traquer dans les écoles des quartiers populaires de Fès...
L’Egypte freine Renault Tanger
Les problèmes d’exportation en Egypte de la Logan dacia, usinée à la Somaca de Casablanca, datent du lendemain de l’accord de libre échange arabe initié...