Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Zoulikha Nasri, une grande militante dévouée s’en va
Sa disparition est une grande perte pour le Maroc auquel elle a dédié le plus clair de son existence. Zoulikha Nasri, décédée au petit matin du mercredi 16 décembre des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC), a été accompagnée à sa dernière demeure après la prière d’Al Asr dans un convoi funèbre émouvant présidé par son SAR le Prince héritier Moulay Hassan. La défunte était une serviteuse loyale et sincère. Comme conseillère du roi Mohammed VI aux affaires sociales depuis mars 2000- première femme à occuper cette fonction- elle s’est occupée en tant que directrice déléguée de la Fondation Mohammed V pour la solidarité, de tout ce qui a trait au développement social et sa mise en oeuvre sur le terrain. Infatigable et dévouée au travail, exigeante avec elle-même et avec les autres, cette militante de caractère native d’Oujda en 1935, également présidente depuis 2002 de la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, était appréciée de tous. Aussi bien de ses collaborateurs qui sont inconsolables de sa disparition que des différents décideurs, qu’ils soient acteurs politiques, économiques ou acteurs associatifs, qui ont appris à apprécier son sens de l’engagement, sa simplicité et son amour du travail bien fait. Diplômée de l’ENA qu’elle a intégré après avoir obtenu une licence en droit, elle fera ses premières armes au ministère des Finances dont elle gravira plusieurs échelons. Une carrière couronnée par sa nomination en 1994 comme patronne de la direction assurances et de la Prévoyance sociale. A la recherche de compétences désireuses de s’investir dans le service de la nation, les têtes chercheuses de feu Hassan la repèrent et la font sortir de l’anonymat. En 1997, elle est propulsée au-devant de la scène suite à sa nomination au poste de secrétaire d’Etat chargée de l’Entraide nationale dans le cabinet Filali. La réputation de Zoulikha Nasri est faite, elle ne sera jamais défaite. En 1998, elle rejoint le cabinet royal qu’elle ne quittera plus.

à lire aussi :
Les états d’âme d’un prince
 Le lecteur tombe des nues, étonné, voire choqué par ce torrent de rancune et de méchanceté qu’il déverse sur la monarchie.   Ce...
Qui a peur de Aziz Akhannouch ?
Ceux qui croyaient que Aziz Akhannouch a été carbonisé par la campagne de boycott ayant visé l’une de ses entreprises en ont été pour leurs frais....
Siam 2015 : Le système alimentaire à défricher
Pour sa 10e édition, le SIAM mettra cette année l’agriculture marocaine au centre de la mouvance mondiale avec comme thème «Agriculture et Systèmes...
Les sous et les dessous de l’assurance-vie du siècle
L’annonce a fait grand bruit dans le petit monde du business marocain et dans les médias: le groupe Saham se sépare de son activité historique, l’assurance. De quoi...